Socialisme dictature!

Chaque week-end ou presque, je me délecte devant « ça se dispute » non pour les interventions d’Eric Zemmour qui années après années assène toujours les mêmes constats mais bien plus pour les contorsions acrobatiques de Nicolas Domenach. Zemmour raconte la même chose depuis des années donc, qu’on soit d’accord avec lui ou pas, on ne peut pas lui reprocher le manque de cohérence et de lucidité de son compère. Domenach est scandalisé par les slogans des manifestants du 11 novembre sur les champs. Il a tort et devrait y réfléchir calmement : L’échec complet de François Hollande a la délicieuse caractéristique d’être exemplaire et prédite à la perfection par ses contradicteurs, il doit donc bien se heurter à des faits que les socialistes ne comprennent pas et ne peuvent résoudre par voie de conséquence. Oui l’euro est trop cher pour une France non compétitive, oui la BCE a un mandat strict qui ne lui autorise pas n’importe quelle aventure monétaire suicidaire comme ce qui est fait aux USA et au Japon. Et c’est tant mieux.

Deux socialistes dont un qui en trimbale une sacrée couche qui ne comprend pas pourquoi la gauche au gouvernement se plante invariablement

Les pays en difficulté et dans l’incapacité de dévaluer leur monnaie n’ont eu comme seule idée pour donner l’illusion d’une pseudo rigueur budgétaire celle de monter les impôts. Evidemment le chômage s’envola provoquant la légitime fureur des populations, la France avec quelques années de retard suit exactement ce sentier bien balisé. Certains prétendent que l’euro nous a préservé d’une crise gigantesque et que sans lui des défauts souverains aurait été observé y compris possiblement en France. A mon avis c’est précisément le plus gros reproche qu’on peut faire à l’euro ! Les grecs, les italiens, les espagnols, les portugais et les français ayant tous durant la crise des subprimes des gouvernements de gauche et de droite mais tous socialistes dans l’âme n’ont pas payé encore le vrai prix de toutes leurs erreurs. Les épargnants chypriotes eux si. Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il y avait de l’argent sale en provenance de Russie pour tenter de me faire croire que ce que l’UE a fait là-bas est autre chose qu’un vol. Ce vol des épargnants interviendra tôt ou tard ailleurs et en France pour deux raisons fort simples : Hollande est un couard qui ne baissera jamais la dépense publique et il a déjà bien avancé dans le projet de spoliation n’hésitant pas à introduire des taxes à effet rétroactif sur un produit financier inventé par la gauche qui proposait alors une défiscalisation en échange d’investissements à long terme. Une pareille rupture de confiance et annonce d’autres d’autant que les 2/3 de la dette française est détenue par des étrangers. Ils seront les premiers à être remboursés vu le courage des élites françaises actuelles. On peut même se demander si certains créanciers ne dictent déjà pas la politique étrangère de la France…

Hollande-photo-censuree-AFP-640x878

Après le président normal, le président simplet

Avec la baisse des taux de la BCE, tandis que la cour de Karlsruhe n’a pas encore rendu son verdict sur la question des mécanismes de sauvetage récents vis-à-vis de la constitution allemande, Draghi teste les allemands et laisse entendre qu’il pourrait acheter directement des obligations ce qui lui est formellement interdit. On verra bientôt si le fédéralisme et les transferts à l’intérieur de la zone nécessaires au fonctionnement de cette monnaie unique pourront voir le jour. En clair ce serait un transfert de souveraineté en échange de chèques allemands… C’est noble de militer pour cette idée mais comme je pense qu’elle n’aura jamais le consentement des peuples, l’euro est condamné. Comme l’est Hollande depuis le premier jour de son mandat : Coincé par des économistes bidons qui vouent un culte à Keynes, coincé par le constructivisme idéologique maladif de ses ministres, coincé par le socialisme qui fonde la solidarité sur des sentiments de jalousie qu’il insuffle à la population, coincé sa détestation de la réussite individuelle le meilleur moteur de croissance. Le socialisme est coincé et son effondrement amène toujours la liberté et le progrès.

Donc oui le socialisme c’est la dictature.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Socialisme dictature!

  1. Woodi dit :

    Le plus inquiétant est justement ça : un pays comme la France ne fera jamais -officiellement, car c’est déjà fait en réalité- faillite. Tout sera élaboré -TOUT !- pour que cela ne soit pas le cas, comme au temps des assignats. C’est à ce moment-là du raisonnement qu’on peut craindre le pire en terme de libertés.

    • Duff dit :

      Exact,

      L’histoire des assignats n’est pas enseignée et pour cause… Qui les a voulu, organisé, démultiplié à la ruine? Les coupeurs de têtes à la Robespierre auquel une certaine gauche voue toujours un culte…

      L’histoire de la révolution de 1789 à l’arrivée de Napoléon ne m’a jamais spécialement intéressé et j’ai franchement tort. Pour une certaine droite, c’est le consulat qui est intéressant, pour les libéraux ce sont les prémices jusqu’à l’incendie de la porte de Passy, pour la gauche, il faut taire la vérité entre les deux…

      Cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s