Que penser de la quenelle de Dieudonné?

Ce billet n’entend pas seulement de réagir à chaud et donc prendre le risque d’être rapidement obsolète et/ou à côté de la plaque avec les futurs développements de l’affaire. Il se trouve que cette semaine je préparais un billet sur le fait que selon moi, le développement viral du mouvement de la quenelle avait un bon côté, celui de dénoncer les atteintes à la liberté d’expression.  Le pouvoir socialiste s’enlise actuellement dans les sables mouvants de la répression, dans l’arbitraire, dans l’idéologie qui a toujours conduit au risque du péril totalitaire, le renoncement total aux libertés individuelles, dès lors que le pouvoir socialisant comprend qu’il perd pied, la maîtrise de son calendrier, de sa communication, de ses résultats. Les socialistes ont voulu ce vendredi 27 décembre brûler vif l’hérétique Dieudonné, artiste actif de la mouvance antiraciste de gauche dans les années 90 avant d’amorcer la décennie suivante un étonnant virage qui n’est pas du tout à 180 degrés mais en fait proche de 0 à en croire les auteurs libéraux qui ont parfaitement décrypté le socle commun aux idéologies totalitaires qu’elles fussent rouges ou brunes. Le texte original est donc conservé dans sa forme et juste annoté à la fin.

Le titre est volontairement tendancieux comme tout article journalistique d’un quotidien abreuvé de subventions publiques traitant du phénomène… Pourquoi? Parce que vous avez besoin d’un pigiste smicard pour vous faire une opinion tranchée sur un sujet complexe? Moi non… J’admets qu’il y ait des sujets sur lesquels même un vaste débat ne tranchera rien.

 Décès-de-Richard-Descoings-la-réaction-virulente-dAlain-Soral

Un « intellectuel dissident » qui prône le nationalisme, le socialisme (cocktail détonant déjà testé) et en plus qui ferme les yeux sur le communautarisme musulman au nom d’une soit disant réconciliation… Pas très bobo tout ça!

Ici on parle de liberté d’expression, Dieudonné et de son pote Soral sont des anti-libéraux carabinés issus de la gauche bien-pensante, et en ce sens leurs gesticulations actuelles sont intéressantes car très critiques sur la gauche libertaire (ou post 68, pensée dominante jusqu’à maintenant), malgré toutes les critiques recevables, nécessaires même, émises à leur encontre. La « quenelle » est-il un salut hitlérien déguisé ? Vaste débat mais comme tout geste équivoque, il fait bien attention de laisser libre cours aux interprétations mêmes les plus saugrenues. Cela va d’un simple « merde au système » entendez « oligarchique » qui gouverne la France et l’UE au salut nazi. Il est tout de même très intéressant de noter que les partisans de la seconde solution sont les plus fervents européens, en mode commission non élue et parlement d’opérette, et nous expliquent gentiment que les référendums sont dangereux car la réponse dépend trop de la nature de la question et de la popularité de celui qui la pose, et que la commission de Bruxelles constituée de gens ultra-compétents mais parfois ultra-libéraux, selon l’humeur porteuse, sont globalement plus capables de diriger sous la forme de plans (pour la croissance…). Bonjour la démocratie et le progrès économique. Et le « merde au système » souffre de la même incompréhension : Quel système pour quoi faire, pour quels intérêts et donc pour qui ?

 

Si Hollande n’était juste qu’un comique, on parlerait au mieux d’une blague laborieuse… Jusqu’où ira-t-il dans l’abaissement de la fonction présidentielle? 

Allant à l’encontre de bons nombres de chapelles de Sainte Nitouche, le libéral que je suis apprécie ce mouvement de la quenelle pour une bonne raison et une autre discutable :

  • Le développement viral du mouvement démontre les limitations des lois contre la liberté d’expression amorcées depuis la loi Pleven à la loi Gayssot puis toutes les conneries qui ont mélangé histoire et droit en inscrivant dans le marbre l’histoire officielle.
  • Les opposants à la montée du communautarisme en France se focalisent sur un seul en particulier mais hautement symbolique car il peut être soupçonné de tirer à son profit le souvenir du plus effroyable génocide du XXème siècle.

Je ne discuterais pas le second point pourtant si vif dans le débat : Il est aussi interminable que celui qui opposent les défenseurs de la seule démocratie du Proche-Orient qui fait face à des terroristes environnants alors que d’autres se réjouissent que l’histoire et les prix Nobel de la paix aient parfaitement su réhabiliter d’anciens terroristes… Et au fond, est-ce que la France a pour mission divine de trancher de pareils débats, bien qu’à mon regret ceux-ci s’invitent de plus en plus à la table de nos discussions?

Commentaire : A la lumière des derniers événements, je ne puis que constater entre temps que le président Hollande s’est rendu coupable d’une blague immensément déplacée sur l’Algérie, en sa qualité de chef de la République française, et le tout au cours d’un énième rendez-vous au CRIF. Lorsque le soir de son élection autant de drapeaux maghrébins, palestiniens et j’en passe, flottaient vivement sur la Bastille, était-il opportun de marquer comme jamais aucun de ses prédécesseurs un attachement aussi indéfectible à Israël en allant accueillir à Toulouse pour les raisons que l’on sait, et légitimes, un premier ministre israélien en campagne électorale ? Fallait-il aussi régulièrement rappeler aux associations communautaires juives comme le CRIF la volonté du pouvoir politique de combattre l’antisémitisme, noble et juste cause, bien que dans le même temps  aucun geste n’aille en faveur de la communauté musulmane si ce n’est un twitt plus prompt pour l’aïd que pour Noël de ces horribles catholiques qui avaient osé subitement manifester en masse contre sa seule et unique réforme majeure ? La politique de François Hollande à l’égard des religions, des peuples divers venus en France et qui la constitue désormais est aussi floue que sa politique économique, ce qui n’a finalement rien d’étonnant.

valls-tt-width-604-height-403

Vous avez intérêt à penser comme lui…

Selon un vieil adage « il faut diviser pour mieux régner ». Diviser c’est fait et au-delà de toute espérance en ces temps de chômage qui s’infléchit  dans les discours et qui continue de progresser dans les faits. Mais qui règne ? Est-on seulement encore gouverné ? A ce rythme, ce n’est pas un champ de mines que va laisser Hollande, c’est un cadavre. La France va de plus en plus mal économiquement mais surtout elle décède intellectuellement et ses « communautés » se déchirent à force d’avoir abattu l’unicité de la communauté nationale en prônant le multiculturalisme, de fausses tolérances et la gestion clientéliste qui segmente les français. Valls confirme de sorties en sorties médiatiques l’opinion que j’ai de lui, forgée dans l’observation de la répression à l’encontre des manifestants opposés au mariage gay. Il n’est pas l’espoir de la gauche et encore moins celui de la France, ce n’est qu’un Benito M. en puissance.

PS : Un de mes cadeaux de Noël est le dernier ouvrage d’Alain Finkielkraut : « L’identité malheureuse » que je vais dévorer avec grand plaisir je sens… Finkielkraut reçu chez Taddeï dans « Ce soir ou jamais » s’était presque emporté face aux censeurs de gauche politiquement corrects, vous savez, ceux qui veulent interdire des comiques, imposer le multiculturalisme, accomplir le rêve d’une France égalitariste… Parmi les données du problème, il y en a une très importante que toute cette affaire met en lumière : Si la parole était libre en France, nous aurions pu échapper à tous ces dérapages.

Autre ajout : Je n’ai rien contre les associations communautaires c’est leur mode de financement qui me gène : L’état en accordant des fonds publiques à ces associations prend le risque qu’elles ne deviennent des lobbys à qui il faut rendre des comptes…

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Sociétal à la con, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s