Une quenelle dure à avaler

Aujourd’hui nous avons assisté à un étrange feuilleton judiciaire qui a permis à certains de clamer victoire au nom de la république, à d’autres de crier à la censure arbitraire et enfin à d’autres encore de s’interroger sur l’épilogue probablement temporaire de l’affaire Dieudonné.

La question est épineuse puisqu’au nom de risques de troubles à l’ordre public, il semble plus ou moins possible (ce soir on ne sait plus trop) d’interdire une représentation d’un artiste. Ici le principe de précaution tourne à plein régime : Si vous vous rendez consciemment au spectacle d’un artiste très controversé, vous avez soit la volonté d’en découdre et provoquer des « désordres » soit vous avez la crédulité de penser que rien ne pourra arriver. Dans les deux cas, en tant qu’individu responsable, c’est à vous qu’il revient le jugement de vous rendre ou non à la manifestation en question. A partir du moment où l’état met les doigts dans le processus, il s’opère invariablement un processus de déresponsabilisation des individus : L’état, et il faudrait préciser qui quand ce n’est pas le préfet lui-même, en décidant qu’il vaut mieux que le bien du plus grand nombre soit préservé de ladite manifestation permet aux uns et aux autres de ne plus se poser la question de la responsabilité individuelle. Vu sous cet angle, c’est un autre aspect que celui de l’atteinte à la liberté d’expression qui est mis en lumière.

Le feuilleton d’aujourd’hui va malheureusement donner de l’eau au moulin victimaire de Dieudonné : Un tribunal administratif casse une décision arbitraire du préfet exigé par le ministre au nom de ce que l’examen du droit français exige, le conseil d’état casse à son tour dans la foulée la précédente décision avec une diligence si rare pour notre justice aux tribunaux engorgés qu’il sera immanquablement suspecté de répondre aux ordres d’un coup de fil de « Jérusalem » dixit le futur spectacle ultra-prévisible de l’humoriste. Au final droite et gauche accomplissent les vœux de ce qui ressemblerait au testament de Dieudonné, ce faisant, c’est l’exact inverse qui se produit : Une décision jugeant des faits a priori et non a posteriori fait de Dieudonné un martyr qui se proclamera le « Mandela français » s’il finit en prison alors qu’il a objectivement tenu des propos ignobles.

Hollande-photo-censuree-AFP-640x878

Homme politique exerçant les plus hautes responsabilités en recherche d’autorité = DANGER

Mais quel est ce système abject qu’il dénonce ? J’avais commencé à l’évoquer dans un précédent billet, la France est gouvernée par un homme d’une faiblesse jamais vue jusque-là avec un état ventripotent arrosant de subventions la presse, les artistes, tous les vecteurs de l’idéologie dominante qui actuellement vacille. Nous mesurons actuellement l’ampleur du fossé creusé par la crise entre les élites récitant les paroles autorisées par le monstre qu’elles ont consenti à forger : Des associations loi de 1901 avec une myriade d’employés qui se sont vite transformés en lobbyistes. Au grand regret du nouvel obs (de mémoire) qui relevait que les coupes budgétaires avaient pour conséquence de tarir la pompe à fric pour ces associations et que les employés licenciés se comptaient par dizaine de milliers, on peut comprendre dans ce contexte inattendu sous un président de gauche qu’elles jouent leur va-tout. Suivant les bons conseils de Terra Nova, le PS avait gagné la présidentielle en segmentant les français comme des clientèles à satisfaire, la crise budgétaire a fatalement introduit un clash entre les bons conseils marketing du think tank et les mesures vitales pour le pays… Poursuivons : Dieudonné et Soral sont assez proches du point de vue du citoyen lambda. Pour eux, si je résume vite, les ficelles seraient tirées par le lobby juif et en particulier celui qui pèse à Wall Street. La politique clientéliste d’Hollande invalide cette conviction en cherchant à satisfaire tous les lobbies favorables aux socialistes, démontrant ainsi que les tireurs de ficelles sont plus nombreux que prévu. Historiquement aux USA, la concurrence hargneuse entre banques détenues par des juifs et des protestants invalident joyeusement et normalement ce postulat. Délire !

valls-tt-width-604-height-403

La ripoublique laïcarde a un ami en Peillon, elle a aussi son flic

Si la « quenelle » dénonce un quelconque système, ce n’est pas le bon. La France est malheureusement bien gouvernée par un « système » dont même le FN n’est pas capable malgré ses brillants penseurs de décrire, et pour cause ! Ces gentils messieurs dames autour de Dieudonné viennent de la gauche bien-pensante dont ils dénoncent maintenant l’instrumentalisation du PS des causes anti-racistes, d’où le courroux ministériel actuel. Rappelons que certaines têtes de gondole FN viennent précisément de la gauche aussi… Fureur de Valls et Hollande lorsqu’on évente la supercherie. Mais le « système » ce sont les libéraux qui le décrivent le mieux avec une précision chirurgicale : Etat obèse contrôlant tout, arrosant subventions et imposant règles et lois auprès des faiseurs d’opinions devenus des employés de l’état, capitalisme de connivence qui assure un rente indue à toute une clique cooptée, bref la négation du capitalisme entrepreneurial cher à Joseph Alois Schumpeter alors que dans les faits 90% des emplois salariés concernent des employés ne travaillant pas dans les entreprises du CAC 40. Autrement dit, les élus travaillant pour nous en satisfaisant des élites qui se répliquent en circuit fermé œuvrent pour les intérêts d’un si petit nombre au détriment de la collectivité que jamais le décalage n’a été aussi visible.

unnamed

Benito Valls a eu ce qu’il voulait, mais produira certainement l’effet inverse

Les démocraties occidentales et en particulier la France n’ont jamais été aussi malades que depuis la veille des graves crises du XXème siècle, mais les symptômes révèlent que ces dissidents sont plus les produits de l’évolution malsaine de nos démocraties que des fauteurs de trouble descendus du ciel pour perturber un ordre juste établi qui seul garantissait la paix et le bonheur total entre les êtres fondamentalement bons. Il y aura naturellement des suites et possiblement une aggravation de la situation. Hollande et Valls ont tout simplement ouvert la boite de Pandore et exacerbé des haines, qui sommeillaient peut-être, mais qui se nourrissent toujours des longues crises économiques que ces politiciens véreux sont fondamentalement incapables d’endiguer.

PS : En prime ce matin!

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans WTF, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Une quenelle dure à avaler

  1. Duff dit :

    et hollande invente le threesome présidentiel fffffffffffffffffff

  2. Annick dit :

    Bonne année Duff !

    Mais le « système » ce sont les libéraux qui le décrivent le mieux avec une précision chirurgicale : Etat obèse contrôlant tout, arrosant subventions et imposant règles et lois auprès des faiseurs d’opinions devenus des employés de l’état, capitalisme de connivence qui assure un rente indue à toute une clique cooptée, bref la négation du capitalisme entrepreneurial cher à Joseph Alois Schumpeter alors que dans les faits 90% des emplois salariés concernent des employés ne travaillant pas dans les entreprises du CAC 40.

    Toute la clef est là, et le reste de la poudre aux yeux destinée à faire perdre leur boussole aux Français qui n’y pigent déjà pas grand chose tant on les a baignés dans une économie marxiste.

    Bien à vous,

  3. reveilletoiliberte dit :

    bien dit
    interdire une quenelle est bien plus facile qu’equilibrer les comptes publics ou inverser la courbe du chomage !
    le retour de baton promet du grandiose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s