16% Voici mars et son premier scrutin depuis 2012…

Les spéculations vont bon train pour savoir qui va remplacer le soldat Ayrault, au même moment, la cote de confiance du président continue de racler le plancher. La crise institutionnelle couve gentiment bien aidée par l’interprétation erronée du président sur la réforme du quinquennat, il a tous les pouvoirs mais n’a plus un fusible à Matignon. L’arme à deux coups de la Vème république s’est vu en retirer un, sciemment, par des parlementaires toujours plus nombreux et irresponsables.

Trouvera-t-il une personne plus efficace et plus dynamique pour impulser un second souffle afin d’appliquer les orientations présidentielles ? Relisez-la phrase conforme aux institutions originelles et vous devinerez que ce n’est juste pas possible. D’orientations, Hollande n’en a aucune, il annonce, il se fait applaudir par la caste journalistique tout aussi discréditée que lui et rien ne se passe et même, il supporte encore des cafouillages ministériels incroyables comme avec le cas Dufflot et l’Ayraultport de Nantes…Delphine Batho, sèchement débarquée pour ce qui me semble moins grave doit apprécier. La personnalité de Jean-Marc Ayrault est-elle en cause ? Lui le prof d’allemand, quoique chiant et à l’époque de la présidence du groupe socialiste à l’assemblée nationale auteur de commentaires aussi faciles que dépourvus d’intérêt, n’a pas failli : Le modeste propriétaire d’un van hippie à la sobriété quasi maladive n’y est finalement pas pour grand-chose dans ce naufrage annoncé.

De l’autre côté, on apprend que celui qui fut photographié à l’insu de son plein gré dans la piscine de Takieddine est probablement bien véreux. Le titre de l’article du Point est très intéressant car là, c’est du billard à plusieurs bandes. Celui qui a bourré les urnes pour être président de l’UMP et rallié des voix en annonçant qu’il se retirerait en cas de retour de Nicolas Sarkozy est maintenant accusé de l’avoir volé selon l’hebdo. Les comptes de campagne ayant été rejetés, le sarkothon aurait renfloué le parti qui aurait rincé les amis de M. Copé… Or les militants ont depuis le départ été floué intellectuellement pour commencer puis financièrement ensuite : Conformément à l’esprit des institutions, jamais Sarkozy ne s’abaissera à participer à une primaire UMP en 2016, d’où les rumeurs d’un retour via un nouveau parti politique. L’ancien président avait déclaré, comme il est coutume de le faire, qu’il était le président de tous les français par conséquent, le voir revenir se plier à une primaire partisane serait juste indigne, déplacé et ridicule car il en sortirait à l’évidence largement vainqueur mais comme chef de fil de l’UMP et non comme le recours à l’envergure nationale trans-partis politiques. Sarkozy coupera certainement l’herbe sous pied de ses médiocres rivaux annoncés en annonçant sa candidature avant la tenue des primaires, il lui rapportera plus d’être soutenu par 55% de militants UMP décidés à le soutenir et ne pas organiser de primaires plutôt que de la remporter par le même score dès le premier tour…

Ce scénario se dessine tranquillement mais surement du fait de la déplorable zizanie au sein de la droite parisienne. Cette semaine, c’est la tête de liste dans le IIème qui ravive les innombrables déchirures que NKM a semblé, durant toute la campagne, comme incapable de s’en prémunir. La volonté de Mme Delsol d’imposer comme second sur sa liste Aurélien Véron, le président du Parti Libéral Démocrate affilié à l’UDI, quoique ce parti ne semble franchement pas disposé à lui offrir la moindre place, démontre avec l’éviction de Charles Beigbeder que ni l’UMP ni l’UDI ne sont prêtes à ouvrir leur programmes, leurs convictions, leurs listes à des personnalités civiles réclamant plus de libertés, au minimum économiques. Au moment où le socialisme d’état échoue minablement, que le FN expérimente le socialisme super patriotique voire nationaliste, l’UMP et l’UDI s’enferment stérilement dans des postures poussiéreuses déjà largement critiquées par les français.

Nous y verrons plus clair après les européennes, il est d’ores et déjà clair que les partis d’opposition qualifiés de raisonnables en fait trop timorés et gangrénés par l’affairisme privilégié par le système médiatico-politico-journalistique parisien se sont tiré une balle dans le pied alors qu’Hollande continue paisiblement son travail de destruction de la France sous l’œil d’un nombre grandissant de français exaspérés.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s