L’étrange gouvernement, son étrange discours et ses étranges objectifs : L’invisible issue.

Valls a donc prêté serment la semaine dernière : Des slogans, des tremolos dans la voix, du flou sur les chiffres, aucune vision, des propositions chocs à des horizons trop lointains, des propositions molles pour panser une jambe de bois, des os à ronger pour l’aile gauche et les verts. Que pouvions-nous sérieusement attendre de Valls ? La réponse ne vient pas de son discours convenu et prévisible pour réaliser une énième synthèse dont Hollande s’en est fait l’expert, toutes ces contorsions intellectuelles se finissant systématiquement par de graves contusions, la réponse vient de l’examen de la composition complète du gouvernement.

Image

Le sauveur à 6% supplante de 40% de popularité son boss. Mais oui mais c’est qui le boss?

Des sortants certes, mais très peu, des confirmations à des postes ministériels de gens qui ont tragiquement échoué, des secrétaires d’état nommés après le vote de confiance (joli stratagème). Inutile de railler cette équipe de bras cassés qui est vouée à échouer et à se déchirer car symboliquement la promotion de Montebourg ou d’Harlem Désir envoie un message clair de démission intellectuelle pour braver honnêtement et efficacement la tempête. Un ancien premier secrétaire du PS condamné par la justice nommé au gouvernement remplacé par un multirécidiviste condamné par la même justice.

 

Dans cette frénésie médiatique absurde qui fait croire qu’on pourrait s’attendre à de la nouveauté là il n’y aura qu’une sinistre continuation dans l’échec, que cherche vraiment Valls ? Son ambition est tellement dévorante et palpable que c’est bien la seule question que je me pose. Le figaro publie un sondage totalement étonnant nous informant qu’avec les même protagonistes de 2012 les résultats seraient non seulement différents mais effarants pour le pouvoir en place

Image

Bon on redistribue, Hollande avait le petit, le 21 et l’excuse en 2012. L’excuse, entre-nous, il ne l’a plus mais que lui reste-il? 

L’UE a refusé un délai supplémentaire pour la résorption du déficit publique français : Normal me direz-vous, nous sommes le dernier pays à avoir engagé des réformes. Pour le moment on commence par du conjoncturel, on rentrera dans le dur après les européennes. Pour sauver une petite poignée d’eurodéputés, le PS, Hollande et Valls préfèrent temporiser 2 mois. Voilà qui signifie que les mesures un peu plus structurelles peaufinées cet été vont commencer à piquer pour les électeurs qui ont « veauté » Hollande pour que rien ne bouge.  Qu’adviendra-t-il d’un Hollande discrédité et d’un Valls cherchant une posture de réformateur ?

Image

Après un si bon boulot, une promotion : La méritocratie.

Valls jouera sa carte personnelle en cas de blocage à l’assemblée laissant à Hollande la responsabilité de ne pas tenir sa majorité, pour un homme qui n’assume rien, il est aisé d’esquisser la suite. A droite rien de nouveau. L’UMP se déchire sur l’UE, moins sur l’Europe, nuance subtile qu’elle n’ose pas creuser, le centre est orphelin d’un Borloo un pied dans la tombe et peu encline à se jeter dans les bras du félon Bayrou. La poissonnière du front national ne dit rien car moins elle en dit dans ce contexte plus elle ramasse, c’est la France qui est à la ramasse. Perdue sans projet et tétanisée par les conséquences qu’auront dans la rue les réformes que jamais autant jugent nécessaires.

Résumons la situation parfaitement inédite:

1/ Personne ne pourra botter en touche avant 2017, ni la majorité ni ce qui sert actuellement d’opposition qui ne propose rien de crédible ni d’articulé.
2/ Hollande est incapable de décider, ne tient aucune troupe et n’a pas le centième du talent et du cynisme de son idole mitterrandienne.
3/ Valls joue pour lui et tient désormais Hollande par ce qu’il lui est de plus précieux à ses yeux à en juger à ses escapades nocturnes casquées.

Image

Hypothèse : Valls échoue, l’aile gauche se redresse voire Hollande?…

Un point important à ne pas sous-estimer est que les députés suivent un président mal en point tant qu’ils pensent qu’il ne gênera pas leur réélection. Si on accepte que la créativité soit un truc de gauche, on reconnaîtra que ce n’est pas l’ordre qui les caractérise comme les godillots de droite qui ont plus que tardé à avertir Sarkozy de son inéluctable défaite. Dans ces conditions, ni la dissolution que j’avais prévue pour après les régionales de 2015 ni une démission pure et simple ne sont exclues avant les échéances que j’imaginais, alors même que le taux d’emprunt de la France à 10 ans vient de reculer… Preuve que les marchés sont fous, encore plus que ceux qui nous promettent une inversion de la courbe du chômage sans croissance, donc tout retournement d’ampleur est envisageable.

Blue Oÿster Cult : Monters

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’étrange gouvernement, son étrange discours et ses étranges objectifs : L’invisible issue.

  1. Bonsoir Duff,
    Très bon billet, et merci.

    Pinnochio l’Enfumeur » comme dit Serge Federbusch, ne pouvant pas aller plus haut dans la direction du pays risque de devoir prendre une décision, celle de quitter le pouvoir. Etant un homme obstiné cela prendra du temps, peut être trop de temps.

    Je crains que l’ambitieux premier ministre risque vite d’en avoir assez d’être « hanté » par son « boss » qui envoit des couteaux dans tous les sens et dans son dos…Avec les craquements dans le PS, la droite de divers idéologies sans envergure..cela va amener le pays as une faiblesse pas connu depuis la Guerre d’Algérie. Il reste qu’une solution…les militaires.
    Je pense que nous allons être spectateurs d’un de poing coup quelque part…car cela ne peut pas continuer…ou alors c’est des extraterrestres qui prendrons le contrôle du pays!!!

    Je me permets de mettre un lien de votre blog sur le mien, http://www.realitedeguisee.com.
    Encore une fois, merci pour votre sérieux.
    Jacques

    • Duff dit :

      Merci à vous Jacques pour vos remarques et encouragements, c’est stimulant.

      Vous avez raison, nous filons tout droit vers une crise de régime type 1958. Le problème c’est que même les militaires français aussi agacées soient-ils ont été « fonctionnarisés » pour reprendre un verbe qui caractérise la marche forcée de la France sur la route de la collectivisation (servitude). La France n’a jamais compté autant de généraux tandis les effectifs sont en constante baisse. Bon nombre ne doivent pas leur promotion au mérite mais à un système clientéliste fondé sur les bases que le socialisme : Abandon de notion de concurrence via l’émulation intellectuelle, la méritocratie, l’effort et le courage fusse-t-il intellectuel ou plus simplement physique puisqu’en dehors de nos vaillants soldats engagés en Afghanistan, nos soldats en sont réduits à patrouiller dans le RER de Paris…

      J’en attends donc rien, pas plus qu’un homme providentiel qui sortirait naturellement du lot dans des circonstances exceptionnelles lavant l’honneur du pays tant abaissé par des politiques carriéristes méprisant l’intérêt général. Le salut viendra du peuple et du sursaut de cette Nation qui a un talent inexplicable pour se redresser après avoir tutoyer les sommets de médiocrité.

      C’est pourquoi modestement je me suis lancé dans l’écriture d’un blog et que j’envisage de plus en plus sérieusement de m’impliquer personnellement dans la vie publique…

      Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s