européennes 2014

L’UMP est devancée de plus de 4 points par le FN, tandis que le PS n’atteint même pas les 15%.

Si vous croyez encore vivre en démocratie alors positionnez-vous face à deux événements qui devraient arriver mais qui n’arriveront pas : Ce lundi main Jean-François Copé devrait démissionner de l’UMP. Au même moment, François Hollande annonce la dissolution de l’assemblée nationale.

Si aucun de ces deux événements ne se produisent pas lundi ou mardi matin, tirez-en les conclusions qui s’imposent.

Les résultats de ce soir ne peuvent en aucun cas, dans un pays démocratique, conduire à un autre résultat.

Pensez-y.

Cordialement

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour européennes 2014

  1. jmespe dit :

    bonjour,
    non :
    1- c’est une élection européenne pas nationale, il n’y a donc pas de dissolution qui tienne
    En fait, je suis même navré que le FN plante un tel coup d’épée dans l’eau !

    2- c’est un quasi échec pour les anti-euro-mondialisation
    avec l’état des finances et de la population de notre pays, seulement 30% des gens sont contre ! (FN et DLR)
    Les pro-euro ,eux, sont certes sous plusieurs « couleurs » mais toujours largement majoritaires !
    et ce, avec des chiffres et des résultats calamiteux .
    Les gens ne sont près à bouger , le système paye encore trop bien et effraye encore trop avec son rouleau compresseur médiatique

    • Duff dit :

      Bonsoir,

      Sur l’aspect qu’il ne faut mélanger les enjeux des scrutins, je vous donne évidemment raison, mais il est factuel qu’un parti politique détient en France tous les pouvoirs à tous les échelons (1 seule région lui échappe) dont Paris et l’île de France alors qu’il ne réunit pas 14% des bulletins exprimés dans une élection à la proportionnelle.

      Si comme moi vous pensez que le discours creux qu’a tenu Hollande qui maintient son « cap » avec Valls et promet juste d’accélérer n’a aucune chance de faire passer l’hiver à cette majorité aussi divisée et impopulaire alors la question de la dissolution va revenir très vite sur la table. Puisque Hollande ne veut pas revenir devant le peuple d’une manière ou d’une autre, par des consultations référendaires par exemple, c’est sa légitimité personnelle qui devient de plus en plus en cause, conséquence du pervertissement des institutions de la Vème opéré par le quinquennat qui n’a pas redéfini le rôle du premier ministre et de l’assemblée nationale.

      Au sujet de l’euro, vous avez raison mais je n’en parlais pas : Personne n’ose assumer le coût politique de la sortie de l’euro dans la classe majoritaire. Sortir de l’euro pour la France ou pour l’Allemagne, c’est lui donner la mort et un coup terrible à la construction européenne. Personne n’a le courage de l’assumer pas plus que les réformes structurelles lourdes qu’il faudrait accomplir en France pour pérenniser l’arrimage avec l’Allemagne. La encore, le parallèle avec la déchéance inéluctable du PS est frappant : Garder l’euro sans faire de réforme en France va inévitablement provoquer une mort à petit feu de la France et exacerber les rancœurs et les votes extrêmes. Puisse l’UMP exploser rapidement pour que des alternatives crédibles se fassent jour.

      On nous dit que l’euro nous a protégé et nous permet grâce à la signature allemande de refinancer notre dette : C’est en fait tout le malheur. Au plus fort des âneries socialistes de 1983, le franc a été attaqué, sauvé par les allemands qui ont accepté en contrepartie des dévaluations qu’une politique de rigueur soit menée, on connaît la suite. Or si nous étions restés au franc, après 2008 nous aurions tellement souffert que les réformes libérales toujours attendues et qui ne se profilent pas en 2014 auraient déjà toutes été menées à bien. L’euro est une saloperie qui permet aux socialistes toutes les folies dépensières et empêche le renouveau intellectuel de l’opposition et remet dans les mains le sort de nombreux pays à des technocrates non élus, au mieux cooptés par des élus…

      Je ne crois pas que beaucoup de français en particulier électeurs du FN ou du FDG aient compris ce qui se jouait réellement. La lente descente aux enfers va naturellement se poursuivre tranquillement.

      Cordialement

  2. jmespe dit :

    oui, le discours qui « maintient son cap » mais qui, 30 secondes avant, déclare « Ce vote est là et il doit être regardé en face » déjà là , tout est dit !
    la  » légitimité  » de hollande va baisser (quoique l’effet asymptote va ralentir sa chute maintenant !)
    mais sans que rien ne se passe : comme je vous le disais , ce vote montre combien même via un petit bout de papier, les gens (les 2/3) ne veulent pas bouger.

    « Puisque Hollande ne veut pas revenir devant le peuple » hélas, c’est l’une des causes fondamentales de nos malheurs : on ne peut plus dire LE peuple. immigration massive depuis des décennies (intra et extra europe) jeunes/vieux (ces derniers ont tout intérêt à maintenir le système !) catho / laïcards ; privé public etc … La division pour régner est, je crois, accomplie.

    l’euro : oui, insauvable de tous les côtés
    d’un point de vue économique : dette/croissance/charges/allocs ….
    il suffit de faire la division 2000 milliard / les actifs.
    d’un point de vue macro-économique : nous ne consommons plus que de l’importé et nous ne produisons plus rien !
    d’un point de vue civilisationnel : nous avons tout du stade de la super-nova : on grossit toujours plus vite pour compenser la pauvreté du coeur et on finira par s’écrouler sous notre propre poids

    Et effectivement, bien peu de français ont conscience de ce genre de discours fondamental , de ces mouvements de fond.

    cordialement

  3. Cyril45 dit :

    Un sur deux: Copé a démissionné. Reste notre capitaine de pédalo !

    • Duff dit :

      Bonsoir,

      Yes un sur deux… La démission de Copé était devenue obligatoire après les aveux de Lavrilleux lundi soir… Relire mes posts précédents, je ne me faisaient aucune illusion sur M. Copé et sur les immondices qu’il avait pu commettre.

      Je vais revenir sur le sujet en cette fin de semaine, car un triumvirat en France, c’est connu ça se termine par 2 morts. Le vrai problème de l’UMP, ce n’est pas de coffrer ses truands, au fond Juppé revient au sommet alors qu’il a été condamné… C’est un problème de ligne politique et de projet et de ce côté, on l’a bien vu lors des européennes, agglomérer trop de courants de pensées aussi opposés conduit au chaos.

      Obtenir la tête de Copé était un minimum préalable. Je signale l’excellente et (forcément) rude intervention de FOG chez Eric Brunet sur RMC ce mardi qui lâche quelques bonnes vérités sur l’UMP version Copé que bon nombre d’adhérent ne s’obstinent à ne pas voir, entendre, comprendre.

      Sur Hollande, rien de neuf, sa majorité saute à la première mauvaise nouvelle économique qui nous pend au nez qui exigera une structurelle réduction de la dépense publique.

      Au pif je dis que le vote du budget 2015 explosera le PS, je me donne une marge d’erreur de +/- 6 mois.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s