Zemmour voué aux gémonies, en est-il vraiment le seul responsable ?

Peu de temps après la divulgation des mauvais chiffres du chômage pour le énième mois consécutif, une violente polémique fut déclenchée à l’encontre du polémiste Éric Zemmour à cause de propos tenus dans un grand quotidien italien il y a… plus d’un mois. Comme ceci tombe bien ! Cris d’orfraie habituels, indignation sélective habituelle, appel à la censure habituel, la réaction fut tellement prévisible et trahissant l’idéologie dominante qu’elle ne parvient plus à rester dissimulée derrière le masque. Bien que les analyses tonitruantes de Zemmour sonnent souvent faux à mes oreilles, voir un billet annonçant une dérive de Zemmour qui le conduirait inévitablement à s’exclure des limites supportables par le petit monde médiatique, son cas est très révélateur de l’ambiance de fin de cycle que connaît la France actuelle, socialisée à outrance et de ce fait agonisante.

 droiteetgauche6aa3cLa gauche marxiste échoue et prend une fessée électorale après chaque passage au pouvoir tandis que la droite, quand elle perd, c’est souvent de peu et accusée de ne pas avoir appliqué son programme autant que la gauche : Elle est plus que co-responsable de la débâcle.

S’agissant de la forme, le tollé journalistique envers Zemmour aurait naturellement du se diriger en priorité sur la légèreté intellectuelle et de déontologie de cette profession. Bien que se parant des plus beaux apparats derrière une mythifiée déontologie érigée en tablettes des 10 commandements, rien n’y fait : La profession de journaliste ne s’honorera jamais de mea culpa, d’autocritique et certainement pas du moindre scrupule à bafouer la sainte déontologie et le minimum d’objectivité requise pour traiter de sujets sensibles. Si les français sont des veaux, les journalistes seront toujours aux mieux des moutons au pire des lèche-bottes. Pour le compte de TV Libertés, l’ancien et bref UDF puis député européen FN Jean-Yves le Gallou énonce froidement la chronologie, la nature des médias-mensonges et bien que son interprétation soit partisane, il est indiscutable que la France vit de plus en plus dans un univers typiquement orwellien.

Donc Merah était blond aux yeux bleus selon TF1 etc. Crotte, flûte, chié, le FN est à 25%!

Pour faire lien avec les analyses prétendument décapantes parfois blasphématoires d’Éric Zemmour, il est intéressant de se pencher un court moment sur TV Libertés qui n’est que le pendant vidéo de radio Courtoisie : Encore une tentative désespérée de concilier les droites françaises alors que le virage collectiviste de Marine Le Pen en même temps que l’effondrement de la gauche renforce la conviction que les deux autres droites d’après la thèse de René Rémond,  c’est à  dire la droite bonapartiste et la droite orléaniste sont  incapables de travailler avec la droite légitimiste dite réactionnaire. Sur leurs antennes, ils invitent des libéraux voire des libertariens et anarcho-capitalistes pour dénoncer la tyrannie étatique mais aussi des tenants de la nouvelle droite, à commencer par son inspirateur, Alain de Benoist,  qui fustigent le libéralisme. Zemmour, coqueluche à la fois des UMP et FN, pro-Poutine et opposés au mariage homosexuel n’est que la plus médiatique des  plumes de ce mouvement alors qu’il vient d’une gauche gaulliste en voie de disparition à l’exception (presque) notable de Florian Philippot.

 6a00d83451bd6f69e20168eb4ddebb970cLa colonne de 1830 : La monarchie de juillet chassait Charles X réactionnaire pour le roi des français plutôt libéral… 182 ans après, l’élection qui crée les conditions du retour de l’autoritarisme…

Le procès en infamie dressé contre Zemmour à cause de ses propos sur les français de confession musulmane peut se comprendre intellectuellement par l’outrance et la maladresse des comparaisons douloureuses avec le terrible passé vichyste de la France et des rapports pas vraiment apaisés que la France et l’Algérie entretiennent. Mais cette mascarade cache surtout deux faits politiques majeurs dont Zemmour se fait le révélateur involontaire :

  1. Le PS sait que pour sa survie, clouer au pilori un pamphlétaire, juif de surcroît, suspectant (affirmant ?) l’islam d’incompatibilité avec les valeurs démocratiques occidentales peut détourner le vote « musulman » jadis acquis à gauche de voter pour des conservateurs de droite après l’affront du mariage homosexuel.
  2. Le succès en librairie de son texte incite la gauche totalitaire à dévoiler sa vraie nature : Censure de la liberté d’expression, tentative désespérée de cacher sa tentation totalitaire et le projet égalitariste fou qui expédie la France par le fond. Une seule parade n’est donc possible : Museler le messager.

Zemmour dénonce le relativisme culturel qui conduisait l’économiste Christian Saint Etienne dans son livre « France état d’urgence » à dire que les français en étaient réduits à une médiocrité consentie : « On nous a fait croire qu’un tag valait un Titien ». Toutefois Zemmour loupe la cible sur le plan économique alors que la mécanique est rigoureusement identique : Cracher sur ceux qui réussissent est une aberration comme la progressivité de l’impôt : Il suffit de voir qui est à la tête des plus grosses fortunes des Etats-Unis : Ce sont une grande majorité d’entrepreneurs à succès dont une très notable proportion (40% de mémoire) provient de l’immigration. Les analyses de Zemmour sont largement exagérées voire fallacieuses au sujet du libéralisme économique mais son conservatisme anti-68 lui permettent de percer à jour les contradictions scandaleuses de la génération libertaire de la révolte pourtant matée dans les urnes fin 68. Ils militaient contre le capitalisme, au lieu de changer de système, ils l’ont perverti en capitalisme de connivence. .. Là où Zemmour pêche, ce qui lui valait la complaisance des médias jusque-là, c’était pour son inoffensivité sur le capitalisme de connivence, il en est resté comme tant d’autre à un capitalisme d’état, une forme de colbertisme nostalgique comme si la France se portait mieux que les autres à cette époque. C’est faux et Colbert fut enseveli de nuit pour échapper à des mouvements de protestation. Enfin, le sous-entendu de Zemmour sur les surprises de l’histoire laisse penser qu’il rêve comme beaucoup d’intolérants conscients que refouler les arabes à la mer est impossible autant qu’un nouveau Charles Martel,  la solution serait ce fumeux concept de « rémigration ». Entendre faire de la France un sol assez inhospitalier pour certains pour qu’ils fassent leurs valises. Aujourd’hui sont visés les musulmans et demain qui sait, juste ignoble intellectuellement.

hé oui nos idéologues antilibéraux sont tout contents de profiter des bienfaits de la vilaine société de consommation capitaliste et leur imposer autre chose se termine toujours en dictature. A l’est ils avaient aussi des voitures, des avions des fusées. A l’ouest on roulait en BMW, Jaguar, Porsche, Corvette ou en Ferrari. A l’est ils roulaient en Traban.

Le capitalisme et les démocraties libérales auront leurs pires ennemis en leur sein prédisait Schumpeter dans « Capitalisme Socialisme et Démocratie » : Preuve du génie des démocraties libérales, elles abritent toujours en elles des apparatchiks qui ne vivent que de l’argent des contribuables pour asséner âneries sur âneries… Pour paraphraser Gaspard Proust, vous connaissez des américains qui ont quitté en toute hâte sur des canots de fortune la Floride pour rejoindre la merveilleuse et exubérante démocratie cubaine ? Pourtant ce vendredi sur France 24, la truculente Raquel Garrido du Front de gauche semblait soulagée que l’horrible empire américain, très, très méchant lève l’embargo pesant sur la merveilleuse démocratie cubaine et que le défaut argentin (qui a déjà et va durablement appauvrir ce peuple) était un modèle formidable… Comme le notait Charles Gave, l’exhaustif travail historique pour lister les erreurs tragiques commises par la gauche pour saper l’unité française, le génie français, se devait de recevoir une réponse ferme aussi sectaire qu’idéologique de la gauche. 1984 aurait dû s’appeler 2014 pour la France. On a tout : La novlangue, les inquisiteurs qui agissent sur commande avec zèle pour une promotion dans le système et d’autres scribouillards qui tentent de sauver leur peau par peur du marché. Le marché… Seule invention rationnelle qui permet à des individus libres et responsabilisés de réaliser des arbitrages en toute connaissance de cause. Une horreur.  J’en viens à me demander si la gauche française en exigeant la peau de ce qui est quelque part un des leurs de par son antilibéralisme fraternel assumé, Zemmour donc, n’est pas enfin en train de dévoiler son vrai visage, l’inanité du socialisme et les dangers qui menacent notre société.

valls-sexciteInterdire, censurer, réglementer, restreindre, aliéner, idéologiser, caricaturer, ostraciser, isoler, segmenter, diviser mais tout en professant la morale et le bien : La GAUCHE.

L’affaire Zemmour fait remonter à la surface tous les maux dont nous souffrons : Une constitution instable qui n’affirme pas, inscrivant dans le marbre, des principes intangibles de la démocratie : Liberté d’expression, soyons fou, liberté de pensée, valeurs démocratiques défiées par les communautarismes de tous poils. Elle met aussi crument en en lumière la fin du système social-clientélisme gauchiste qui s’avère ruineux et non pérenne et qui est maintenant à bout de souffle et dont la moindre contestation au regard du passé fait peser la menace de représailles de la part de tout un système qui refuse d’admettre son échec et de céder le moindre centimètre de privilège. Affaire à suivre, Zemmour a assez de culture historique pour ne pas s’en laisser compter. Une chose est indiscutable : Il faut savoir diviser pour mieux régner. La gauche sait diviser et promouvoir ses meilleurs agents pour le reste…

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Zemmour voué aux gémonies, en est-il vraiment le seul responsable ?

  1. Tout cela est un peu confus, pardon…
    D’abord il me semble que vous regrettez la non réconciliation des droites, pourtant vous admettez que la légitimiste, celle qui ayant trahi en 92 comme en 40 est aujourd’hui anti libérale.
    Alors qu’elle est AVEC la gauche et Zemmour n’est qu’un faire valoir (c’est ma thèse).

    La dénonciation de la dictature faite par la ridicule et bégayante « TV liberté » n’a pas de sens, ou bien vous vous égarez.
    Quand à Phillipot, de la gauche gaulliste, là vous déconnez ou je n’ai rien compris…

    Apparemment nous sommes d’accord sur la dénonciation de la gauche, mais je trouve que vous faites bien de l’honneur à Valls de le déguiser en Hitler, le problème n’est pas là.
    Il y a une position logique, elle est politique, évidemment libérale, évidemment énergique.
    Les « valeurs » ne sont qu’un cache misère, il n’y a que la misère du peuple qui compte et elle ne se résoudra pas avec des subventions.

    • Duff dit :

      Bonjour je pense qu’il serait nettement souhaitable qu’il existe un vrai parti de droite en face du parti socialiste. Dans tous les pays occidentaux ou presque, il n’y a que 3 ou 4 partis de gouvernement. L’UMP n’est ni de droite ni libéral. C’est un OVNI politique. Avec la gauchisation du discours du FN, il n’y a rien à droite face à une gauche sectaire comme jamais.

      Quant à TV libertés, il s’y dit beaucoup de conneries mais aussi quelques bonnes vérités qu’on entend nulle part ailleurs tellement les débats en France sont devenus aseptisés au possible. Si j’ai utilisé cette émission, si vous l’avez regardé jusqu’au bout, je ne vois rien de ridicule : Tout est sourcé. Le coup de l’expert de mes fesses d’i-télé est parfaitement révélateur de l’époque et de la propagande médiatique.

      Cdlt

  2. zelectron dit :

    Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit Zemmour, loin de là, mais je me battrais pour qu’il puisse s’exprimer en toute liberté comme je peux le faire moi-même pour mes propres idées.

  3. zelectron dit :

    en vrac :
    Hollande qui parle si bien des exclus, des chômeurs, des handicapés, des pauvres, des précaires, des illettrés, des sans-dents, les laissés pour compte, abandonnés, sans-abris, . . . fait semblant d’oublier que ces gens là le sont du fait d’un fonctionarisme pléthorique (dont il fait lui-même parti, avec plus d’un million en trop au bas mot) qui ne pense qu’à recruter ses futurs hommes de main pour conduire une forme nouvelle de révolution par le blocage total de l’appareil d’État !
    Le prodige ? c’est que ces gens là extorqués par les sbires du socialisme votent pour eux et payent leurs cotisation à ceux qui les trahissent depuis l’origine.
    – rappel d’une maxime socialiste: un fonctionnaire se sert d’abord et les autres il s’en fout !
    « On sème des fonctionnaires et on récolte des impôts » (et des ennuis) – Clemenceau-le-socialiste
    « le nombre d’agent de l’état dépasse celui des chômeurs ! »
    « La pauvreté est une humiliation pour la République » François Hollande dixit, il parle ainsi de lui-même, de son esprit en particulier et pour une fois il dit la pravda (la vérité en russe)

  4. Désolé, vous ne répondez pas.
    D’abord, dans les pays développés, il n’y a que DEUX partis de gouvernement. Désolé, quand on est grand, il faut faire un choix.

    Je comprends bien que vous soyez sensible à une expression télévisuelle assez tendance, mais delà à ne pas se méfier, aussi, d’un Legallou qui vous explique, clips hypnotiques à l’appui, que la vérité est ailleurs, alors là vous me surprenez.
    Bon, je vous accorde par indulgence, que l’internet étant ce qu’il est, on peut le regarder, en adulte, sans se faire contaminer. Du moins tant qu’on dispose d’un système immunitaire en bon état.
    A moins que je n’ai compris, tout simplement: vous êtes en fait beaucoup plus intéressé par la droite que par le libéralisme… Détrompez moi.
    Je savais,par exemple, pour Guidère, et sans le décorum digne de game of thrones que votre génération affectionne, il y a wikipedia pour ça.
    Revenons à Thatcher: vous croyez que c’est sa coupe de cheveux qui m’a impressionné?

    • Duff dit :

      Oui je regarde tout et n’importe quoi en adulte. A partir du moment où 90% des journalistes avouent une sensibilité plutôt de gauche voire franchement à gauche, internet reste le seul espace de liberté qui permet des débats intéressant.

      Sur le plan économique je suis libéral: Je veux que l’état se recentre sur ses missions régaliennes et laisse faire les individus libres et responsables d’agir comme ils le souhaitent. J’ai aucun problème à assumer un conservatisme typiquement de droite car dans le doute, c’est ma forme de prudence. Face à l’égalitarisme forcené, j’aurais pu soutenir LMPT mais je trouve qu’il y a beaucoup important que de s’étriper sur un sujet qui concerne quelques milliers de français tandis que la pauvreté accable 8 millions de gens. Enfin je suis pas un « plus libéral que moi tu meurs » qui affirme que les conservateurs « pervertissent » le libéralisme et je ne sais quelle ânerie de ce genre. Au moment où le pays crève de socialisme est-ce bien le moment de faire la chasse aux « vrais-faux » libéraux? C’est absurde.

      Par ailleurs je pense que la gauche est tellement et viscéralement marxiste qu’il n’y en aura jamais rien à en attendre. Il n’y a que la droite qui peut faire les réformes et le fait qu’elle n’ait rien fait dans les 23 ou 24 ans de pouvoir sur les 40 dernières année la rend finalement au moins aussi coupable de la situation autant que les Mitterrand/Jospin/Hollande qui font semblant d’être de gauche mais qui ne savent pas comment extirper la gauche de ses démons communistes.

      Nous n’auront jamais de Thatcher et je n’attends pas le retour du Messie, autant quitter le pays c’est plus rapide.

  5. Pardon de revenir sur ce qui fut une humeur.
    Oui il faut un parti contre la gauche, et l’UMP n’est sans doute pour l’instant pas vraiment séduisant. Mais pourquoi ?
    Il convient de prendre parti pour des choses, pas pour des attitudes. J’en reviens à ce que je vous reprochais au début: de donner des notes et de situer abstraitement des attitudes.
    Il faut prendre parti et dire ce que l’on veut. Nettement.

    • zelectron dit :

      Un parti anti-collectivisme-marxiste pour contrer le parti anti-capitaliste ?

      • Duff dit :

        A l’occasion des européennes j’ai voté pour la première fois depuis le 6 mai 2012 : Donc quand c’est important je sais prendre mes responsabilités. J’ai écrit d’ailleurs les raisons de mon choix.

        Maintenant dire que les politiques sont tous pourris, c’est peut être trop facile mais tous les jours sortent des exemples montrant les leaders des principaux partis pris la main dans le sac.

        L’abstention est un choix délibéré aussi : Quand le FN fait 25% mais en réalité moins de 10% des inscrits, doit-on en faire un foin comme BFMTV? Je ne le pense pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s