La Grèce : On s’en fout, le Brexit un peu moins

 

Aujourd’hui les grecs votent par référendum ce qui n’est rien d’autre qu’un plébiscite à Alexis Tsipras. Le premier ministre grec a voulu piéger ses créanciers alors que son pays est tenu en laisse : voilà que cela se retourne contre lui car ce soir en cas de victoire du « oui » aux injonctions allemandes, il devra partir. Grands démocrates dans l’âme et donneurs de leçons patentés, les eurocrates le lui ont clairement fait savoir. Le piège s’est superbement refermé sur le matamore grec : Ce référendum contrevient à la constitution du pays mais vendredi l’équivalent de notre conseil constitutionnel a dit que non, il contrevient aussi aux règles de l’UE qui imposent un délai de quinze jours et non d’une semaine… De toute façon l’inévitable contrôle des capitaux lui aussi n’était pas autorisé par les traités européens.

L'euro va tuer l'idée d'union européenne et de ses quelques bienfaits.

L’euro va tuer l’idée d’union européenne et de ses quelques bienfaits.

Résumons : Tsipras voulait se torcher avec les traités et engagements européens de son pays. Non seulement on le lui a accordé ce droit mais pour le shooter les eurocrates acceptent avec une bienveillance maléfique qu’on se torche globalement avec le droit et les règles communes. Voilà qui est très instructif ! Si le oui l’emporte, alors Tsipras prend la porte, Varoufakis honnête en a conclu qu’il ne pourrait pas rester à son poste, du reste, en quoi a-t-il été utile à son pays jusque-là ? Si le non l’emporte en quoi le gouvernement grec ressortirait renforcé ? Ce serait un répit de quelques semaines tant la pression de l’Allemagne essentiellement est forte et irrésistible. En conclusion cette mascarade de référendum ne sert strictement à rien. Depuis son indépendance la Grèce est congénitalement incapable de lever convenablement l’impôt et par conséquent de financer intelligemment ses dépenses et en face les puissances européennes à part l’Allemagne et d’autres pays du nord de l’Europe n’ont strictement aucune leçon à donner.

Du calme! Détendez-vous! J'ai juste voulu demander à mon peuple ce qu'il pensait de se faire sodomiser à sec avec du gravier. Il n'y a pas de mal!

Du calme! Détendez-vous! J’ai juste voulu demander à mon peuple ce qu’il pensait de se faire sodomiser à sec avec du gravier. Il n’y a pas de mal!

Donc le Grexit on s’en fout : Ce pays est en défaut de paiement depuis 4 ou 5 ans du fait de l’incroyable démagogie clientéliste des socialistes de tous bords qui ont dirigé le pays depuis la fin des colonels. Faire croire qu’il existe un chemin permettant d’éviter à la population grecque de payer l’ardoise est une chimère odieuse. C’est la manière scandaleuse employée par les eurocrates cachant la vérité qui est instructive : Le Brexit est bien plus intéressant. Dans un débat récent Nigel Farage et Daniel Hannan ont démontré la vacuité totale des arguments employés par ceux qui veulent que l’UK restât dans l’UE. Le public ne s’y est pas trompé, à la stupeur générale, les nombreux indécis du publique venu écouter ce débat ont presque tous basculé en faveur de la sortie de l’UE.

Si le débat qui s’annonce était « fair » comme disent les britanniques, alors la sortie de l’UE de l’UK serait une formalité. Ce ne sera pas le cas car les eurocrates vont se défendre et comme on le voit en Grèce actuellement, l’usage de méthodes formellement interdites par les traités seront monnaie commune… Beaucoup de prétendus libertariens français exècrent Farage sur des points anecdotiques de son programme : Quand on voit ce qui se passe en Grèce, et ce qu’il va se passer en UK, est-ce que franchement la ligne de fracture se situe sur l’autorisation de la GPA ? Des libertés économiques, sociétales et politiques laquelle est la plus importante et conditionne les autres ? Farage et Hannan se retrouve pour se battre pour les libertés politiques, ils ont bien compris que l’Europe qui se construisait actuellement est une saloperie socialiste, planificatrice et que 25 ans après la chute du mur de Berlin aucune leçon n’a été tirée. La grande parade. L’idéal d’une Europe libérale et fédérale n’aura pas lieu hélas, c’est la nouvelle URSS qui se met en place. Pauvres grecs, ruinés par le socialisme, leur sort est désormais dans les mains d’autres socialistes. Autant dire qu’ils sont morts. Au mieux leur aventure actuelle éveilleront des consciences.

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Grèce : On s’en fout, le Brexit un peu moins

  1. Duff dit :

    Donc le non l’a largement emporté.

    cette phrase que j’ai écrite :

    « Faire croire qu’il existe un chemin permettant d’éviter à la population grecque de payer l’ardoise est une chimère odieuse »

    je vais la placarder au visage de tous les crétins qui se réjouissent du « non » en croyant en une pseudo victoire de la démocratie..

  2. Les Anglais ont toujours été clairvoyants sur l’UE.
    Quand bien même Maggie Thatcher a contribué au CERN, personne n’a oublié son « I want my money back » : et elle avait raison. Elle avait également raison sur le futur désastre causé par l’Euro (Friedman avait les mêmes réserves).
    J’exècre (contrairement à de nombreux libéraux) l’idée d’une Europe fédérale : je ne veux pas davantage de lois qui s’appliqueraient à 28 pays, je ne veux pas d’une uniformisation de nos nations.
    Là encore, la Dame de Fer n’a pas caché sa désapprobation : il suffit de relire le discours de Bruges de 1988. Il est éloquent.

    • Duff dit :

      absolument elle avait tout vu.

      Dans la mesure où je prends la liberté de penser qu’elle aurait dit dans les mêmes termes le fameux « we shall never surrender » de sir Winston en son temps, elle incarne pour moi l’excellence et la grandeur d’âme des très grands. Elle était immense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s