Ce que l’affaire Morano cache et dont on n’osera jamais vous parler

Nadine Morano a provoqué un sacré tôlé après son passage sur le plateau télévisé, véritable temple de la pensée unique, de l’émission du samedi soir de Ruquier. Même l’archétype caricatural Aymeric Caron en fut exfiltré tant il finissait par agacer la gauche honteuse d’un pareil représentant aussi prévisible qu’un enfant de 4 ans. Notre Nadine nationale a donc évoqué sans contextualiser une phrase du général cité par Peyrefitte datant de 1959 possiblement présente dans les « Mémoires d’espoir » assurant que la France était un pays dominée par la « race blanche ».

charles_degaulle_jfk_reduced
Depuis la décolonisation de l’Afrique noire et de l’arrivée d’immigrés francophones, sans rentrer dans les détails propres aux Dom Tom, affirmer que la France était majoritairement un pays peuplé d’ethnies caucasiennes à la peu blanche n’avait rien de choquant. Le mot race étant biologiquement impropre et relié (délibérément) au racisme, il était facile de prévoir que les propos bruts de décoffrage de la mère Nadine provoqueraient une violente polémique. Quelques jours avant, la gauche supérieure moralement défendait cette épave de Guy Bedos qui insultait Morano dans des termes pour le moins fleuris, Nadine a voulu faire le buzz comme on dit et se frotter à la puissance de l’intolérance des médias aux ordres : Elle a montré deux choses, primo que personne ne la soutiendrait dans cette affirmation de la droite bistro, ainsi que la soumission totale de son parti politique aux oukases parisiennes des rédactions journalistiques subventionnées et elles mêmes inféodées à la pensée unique malfaisante de gauche apparue et encouragée par Mitterrand.

hollande bricolage
Cette affaire soulève deux remarques importantes qui gangrènent la politique française :

1. Les « présidentiables » qui sont là depuis trop longtemps malgré leurs échecs (30 à 40 ans !) n’aiment pas être entourés par des gens qui leur feraient de l’ombre. Médiatiquement, ils opèrent des castings télévisuels pour promouvoir des personnalités non pour leurs qualités mais pour des raisons bassement politiquement correctes. Morano faisait « peuple » et cette droite « bistro » pouvant basculer au FN en 2007 il fallait la séduire par des slogans des analyses aux ras des pâquerettes et faire croire ainsi que la droite était une vraie droite, pas la peine d’aller voter chez l’autre monocle antisémite.

2. Que va devenir la France si en face des revendications communautaristes rien ne s’y oppose ? La droite bistro bien consciente du clientélisme de la gauche face à l’immigration auquel elle se livre elle-même aussi finit par penser que la seule solution serait que les « blancos, les whites » restent majoritaires : Triste renoncement aux valeurs de démocratie libérale par ignorance, peur et inculture alors que ce sont précisément les sociétés blanches et développées qui ont provoqué les pires conflits du XXème siècle.

le-petit-marteau-playskool-de-montebourg
Nicolas Sarkozy sortira probablement blanchi de toutes les affaires qui le concernent mais il laissera toutes ces concessions faites à la gauche opportuniste et moralisatrice : Le casting pour promouvoir des gens notoirement incompétent ainsi que ces revirements idéologiques permanents pendant la crise qui n’ont pas permis à la France de profiter de ses incontestables atouts. Le président Hollande a fait encore plus fort dans le casting en opérant une synthèse comme du temps où il était premier secrétaire du parti communiste socialiste : Parité hommes/femmes parité entre les sensibilités pour aboutir à la cohabitation entre réalistes et Arnaud Montebourg à Bercy… Casting clientéliste qui après recentrage conduit à la photogénique et caution marocaine Najat Valaud Belkacem à l’éducation alors que selon le principe de Peter, il y a belle lurette que la pauvresse a dépassé son seuil d’incompétence.
Les républicains comme le parti socialiste se sont trop soumis dans le politiquement correct, ils en payent les conséquences. Raison pour laquelle ils ne sont plus capables et crédibles pour produire des idées. Raison pour laquelle rien de bon n’est à augurer.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Ce que l’affaire Morano cache et dont on n’osera jamais vous parler

  1. zelectron dit :

    remède : (résumé de résumé)
    – 6 fois moins d’élus (aucune obligation d’être candidat si la condition suivante ne leur fait pas plaisir)
    – contrôle des élus 24/24 par des citoyens ( 4 x 20 par ex.) tirés au sort, retraités, en bonne santé, de tous horizons socio-professionnels

    • Duff dit :

      Autant je vous suis sur la démocratie directe autant je ne suis pas convaincu par le tirage au sort qui stérilise le débat intellectuel : Ne pas confondre causes et conséquences! Il est certain qu’aujourd’hui en tirant au sort nos représentants on aboutirait à une meilleure représentation et alors? Le problème de fond c’est qu’il n’y a plus de débat…

      • zelectron dit :

        il s’agit du contrôle des élus qui sont toujours assujettis à des élections par le truchement d’électeurs, sur ce plan là rien ne change, et qui, in fine décident, mais avec des garde-fous (je ne l’ai pas fais exprès), les « questeurs »*

        * il fallait bien trouver un nom, même provisoire.

  2. François Carmignola dit :

    Nadine Morano est une femme politique dont le rôle et l’influence dans le débat intellectuel Français est fondamental, vous avez raison. D’une intelligence et d’une culture supérieure, elle a su fédérer autour d’elle tout ce que la France compte de mélomanes, de contemplatifs et de personnes délicates toutes poussées et stimulées à l’exercice des parties supérieures de leur esprits.
    C’est donc malgré elle et ses soutiens, que universellement décrite et filmée comme une harangère fanatique et vulgaire, elle se fait traiter de « conne » (sic) devant les tribunaux par un humoriste gateux, qu’elle hante les émissions à clash des bas fonds du paf, ou piégée comme la morue qu’elle est, elle se laissa aller à sa pétomanie sous les rires satisfaits de ses ennemis mortels qui l’ont ainsi détruite, cette fois sans doute pour toujours.
    Quel secret voulez vous nous révéler, au fait ? Qu’elle dit tout haut ce que nous pensons tout bas ? Que le parti de la raison et de la réforme vient de perdre une bataille héroïque ?

    Au fait, en 2012, piégée par un humoriste qui se fit passer pour un responsable FN souhaitant négocier, elle fut pour le moins imprudenten. Réprimandée par François Fillon, elle se répandit en insultes indignées à son égard (alors qu’elle avait été ministre dans son gouvernement).
    Une nouvelle fois piégée par les médias qu’elle adore et qui le lui rende bien, elle fut traitée avec indulgence par Fillon, qui salua en elle la femme de « terrain »…
    Nadine restera le titre d’une chanson de Chuck Berry.

    • Duff dit :

      Morano on s’en fout, j’aurais du appuyer sur ce point fondamental : A perdre de vue ce qu’est la liberté politique incarnée par la démocratie la droite française finit par sombrer dans ce raccourcis terrible : Il y a trop d’arabes en France, ils votent à gauche et l’islam est une menace etc.
      Quand quel que chose est menacé, encore faut-il le défendre intelligemment avant de céder à la peur ou à des instincts primaires. Morano prouve que la droite n’en est plus capable.

      • Q dit :

        « Il y a trop d’arabes en France, ils votent à gauche et l’islam est une menace  »

        Ce qui est tout de meme un bon raccourcis de la situation, meme ils sont encore dans les choux en supportant la continuite de l’Euro/EU envers et contre tout (contre l’avenir des les jeunes surtout)

  3. atoilhonneur2 dit :

    Le pire dans cette histoire c’est que je suis persuadé que Morano n a pas calculé son  » race « . ça lui est venu comme ça.

    • Duff dit :

      je pense aussi c’est pour ça que je n’ai pas insisté sur ce point ni voulu faire un long billet pour dire combien elle avait tort et ragnagna, les médias s’en sont bien chargé.

  4. « Nicolas Sarkozy sortira probablement blanchi de toutes les affaires qui le concernent mais il laissera toutes ces concessions faites à la gauche opportuniste et moralisatrice »

    Totalement d’accord.

  5. François Carmignola dit :

    « Nicolas Sarkozy sortira probablement blanchi de toutes les affaires qui le concernent  »
    Le mot « blanchi » est opportun, mais on peut ne pas être d’accord: sauf intervention expresse de Taubira et Hollande en faveur de leur meilleur adversaire, il ne devrait pas échapper à une petite réprimande: il n’assume pas le doublement de ses dépenses de campagnes, tout de même…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s