Pourquoi je ne voterais pas la loi travail

A seulement une année de l’échéance électorale majeure qui rythme la vie démocratique de notre pays, il est très difficile de faire voter une réforme d’ampleur et c’est surtout très risqué politiquement. L’annonce simultanée de la revalorisation des salaires de la fonction publique ainsi que l’assurance du premier ministre pour avancer fermement sur la question du droit du travail montrent comment il est difficile en France de réformer et combien il faut ruser pour essayer de faire passer un texte.

domination-libérale

les médias français

Cette difficulté de réformer est renforcée en plus par quelques petites spécificités bien franchouillardes : non représentativité des salariés par leurs syndicats payés avec de l’argent publique, fonction publique pléthorique, monopoles publiques capables de paralyser le pays à la moindre grève dans les transports ou l’énergie. Les paléo-marxistes de la CGT ne représentent presque plus personne tandis qu’ils jouissent toujours d’une incroyable capacité de nuisance. Pour autant, faut-il assouplir le code du travail tandis que 85% (chiffre record) des embauches se font via les contrats précaires qui ont été créés pour répondre à la demande de flexibilité du marché du travail que la citadelle du CDI interdit? Bien évidemment. Faut-il voter les quelques pas dans le bon sens de la loi El Khomri? La réponse est moins simple qu’il n’y paraît.

el-khomrigole

Il y a deux façons de voir les choses en vérité. Dans ce billet je ne parlerai pas des initiatives qui ont fonctionné ailleurs où le chômage a commencé à se résorber. Je les soutiens, chacun s’en doute. Je me base uniquement sur la situation dramatique sévissant en France et qui ruine toute tentative réformatrice. Partons du constat indéniable que les manifestants opposés à la loi travail ont raison sur un point : François Hollande n’a jamais été élu pour baisser le coût du travail (CICE & Pacte de responsabilité) ni pour assouplir le code du travail vers une forme de flexi-sécurité. Ce n’est certainement pas au bout de 4 années catastrophiques avec une popularité rasant les pâquerettes qu’on peut honnêtement s’engager dans cette voie.

Hervé Mariton qui tente d’exister dans la primaire de la droite a raison sur un point fondamental bien qu’on puisse le soupçonner de vouloir se singulariser médiatiquement : ajouter un pansement sur une jambe de bois ne sert à rien. Le code du travail français mérite d’être brûlé et qu’on reparte d’une feuille blanche après en avoir reçu mandat par les français pour le faire. Je comprends les petits patrons, de PME de TPE, les artisans et les commerçants qui voudraient que les choses aillent vite: toute initiative qui irait dans le bon sens serait bonne à prendre et à voter, comme la loi Macron passée au 49-3. Je comprends ce point de vue mais les institutions ne plaident pas pour cette façon de faire. La démocratie non plus et pour moi, elle est au dessus de tout. Agnès Verdier Molinié notait un matin chez Nicolas Doze que le président Hollande donnait l’impression de réformer le pays en cochant des cases: compétitivité? Fait. Coût du travail? Fait. Allongement de la durée de cotisation pour les retraites? Fait. Rigidité du CDI? Fait. Alors qu’aucune des réformes n’ont l’ampleur de celles faites chez nos voisins qui ont effectivement assisté à de grands changements voire l’inversion de la courbe du déclin ou de la faillite.

Hollande-Louis-XVI-majesté

fin de régime

Donc non, ça suffit de dire puisque ça va dans le bon sens, il faut le voter. Non il faut un vrai débat démocratique pour affronter ces syndicats marxistes. Il faut la légitimité de l’élection majeure pour réformer, on l’a vu en Grèce ou en Argentine, réformer sous la contrainte des marchés, ça braque les peuples qui se mettent à voter pour le premier populiste charismatique venu, de gauche ou de droite. Donc non, cette réformette est inutile et peut facilement servir de prétexte aux populistes pour dire que notre pays est déjà sous tutelle alors qu’il ne l’est pas: c’est l’élection présidentielle de 2017 qui doit trancher (enfin) cette question.

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Eco, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s