L’UE finira par tomber

La semaine dernière s’est tenu un référendum aux Pays-Bas dont ni la tenue, ni le résultat n’a passionné nos charmants médias français. Il faut dire, quelle horreur suprême, il s’agissait d’un référendum d’initiative populaire, un souhait de la vilaine populace qui ne comprend rien et qui ose se mêler des décisions forcément bonnes de ses politiciens. Le sujet était en plus un crime de lèse-majesté : valider ou refuser un accord commercial et de libre circulation des individus entre l’UE et l’Ukraine.

A là bonne heure! Les néerlandais ont rejeté cet accord pourtant formidable et plein d’opportunités : un pays dirigé par des mafieux depuis trop longtemps, en guerre de surcroît et peuplé de 40 millions d’habitants parmi les plus pauvres du continent et en proie aux gesticulations belliqueuses d’un Poutine qui multiplie les diversions à ses propres difficultés économiques. C’était donc vraiment le bon moment pour aller mettre les pieds en Ukraine… A l’instar du prodigieux deal avec le gentil Erdogan 1er de Turquie dont nos médias n’arrivent plus à dissimuler les dérives autoritaires et le règlement sanglant de la question kurde, l’UE a le vent en poupe en ce moment et prend des décisions aussi légitimes que forcément bonnes.

Comme prévu, sous un tonnerre d’applaudissements dans un parlement plein à craquer, comme d’habitude, Nigel Farage a encore rappelé une évidence qui échappe à nos gentils technocrates : la démocratie est plus vertueuse que tous les autres systèmes tentés dans l’histoire parce qu’elle oblige ses dirigeants à rendre des comptes au peuple. C’est dans ce cadre que l’on peut véritablement parler de responsables politiques. C’est précisément ce à quoi veut se soustraire la technostructure bruxelloise : assumer ses responsabilités et se soumettre au jugement des électeurs. Pour cela, elle bénéficie de grands renforts qui en échange le lui rend bien : médias, multinationales, tous les acteurs du capitalisme de connivence.

 

L’analyse peut se poursuivre sur l’UE, il s’agit d’un totalitarisme mou. Comme le signale fort justement Philippe Fabry dans la vidéo suivante, les promoteurs mondialistes de l’UE ne se servent de la liberté d’entreprise et de la concurrence uniquement parce qu’ils ont observé que cela marchait mieux que la planification. Cette liberté est conditionnelle et non un principe absolu. Voilà pourquoi je suis très modérément convaincu lorsque des libéraux me rappellent tendrement que sans certaines directives européennes visant la libération de monopoles publiques la France serait encore plus communiste sans l’UE. Fabry partage aussi une de mes convictions profondes : la liberté est plus facile à installer et à entretenir dans le cadre d’un état-nation là où l’UE tente d’imposer une souveraineté limitée à la Brejnev. Je ne divergerais que sur un point, il pense que les nations européennes vont probablement se dissoudre dans un plus vaste ensemble. Je crois surtout que les imbécillités répétées de ces gens qui ont toujours raison et agissent forcément bien conjuguée avec l’échec économique et la faillite par la dette des sociales-démocraties européennes poussent les peuples dans les bras de populistes en réveillant au passage des relents nationalistes qui n’étaient qu’assoupis. Comme Fabry, je pense que la France est dans l’œil du cyclone et pourrait bien être le premier pays en difficulté du sud à porter au pouvoir un ou une dirigeant(e) nationaliste. L’Italie et l’Espagne ont vu leurs politiciens réagir à temps, qu’en sera-t-il dans la monarchie républicaine française? Encore une fois l’histoire de France ne plaide pas pour un coup de volant salvateur mais bien davantage pour une sortie de route.

 

Certains m’objecteront que la participation aux Pays-Bas était faible, que les gens ne votaient pas en fonction de la question mais de leur humeur du moment. Bien sûr. Éternel argument, si on pousse la logique jusqu’au bout, alors, la démocratie n’est qu’une illusion de liberté politique. Supprimons la. Certains vont au bout de cette logique, qu’il ne faudrait plus que le peuple s’exprime en fonction de son humeur, que sur certains sujets sensibles ou prétendument compliqués, il ne s’exprime plus du tout. Ces gens là sont à la tête de l’UE ou gravitent autour. Je croise les doigts pour que les britanniques votent pour le Brexit et fassent mentir tous ces Cassandre (institutions para-publiques illégitimes car non élues et qui ont déjà, au delà du possible, prouvé leur incompétence et donc leur inutilité : FMI, Banques centrales, ONG divers etc la liste est longue) qui prédisent, chiffres farfelus à l’appui, que la sortie de l’UE du Royaume-Uni serait un désastre. L’UE et l’euro sont morts intellectuellement à l’été 2015 par leur prétentions anti-démocratiques de régir les peuples sans leur consentement. L’agonie physique sera longue mais l’aspiration naturelle des peuples à la liberté signeront tôt ou tard leur décès.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’UE finira par tomber

  1. H. dit :

    Bonjour,

    Dès qu’il s’agit de Hollande, ça m…. méchamment. Déjà, leurs fromages sont moins bons que les nôtres, c’est tout dire. Et je ne parle pas des scooters. Bon, on les excuse, ils ont choisi la tulipe mais pas la rose, enfin pas tous.
    Plus sérieusement, le seul point noir de cette consultation, c’est la participation faible enregistrée. Ce n’est pas tant l’indifférence à un des actes majeurs de la démocratie qui est le plus gênant mais surtout l’indifférence face à la tentative actuelle de construction européenne. C’est là le signe le plus tangible de son échec. Incapable de tenir les promesses qu’elle a faites (le fiasco de l’euro en est le plus bel exemple), l’Europe technocratique génère, vu les erreurs répétées de la Commission, un rejet de plus en plus fort. Je crois de plus en plus que les anglais vont prendre la tangente ce qui précipitera la chute de l’euro (le pseudo scandale des Panama Papers y sera pour beaucoup. C’est d’ailleurs là un de ses objectifs) . Ne restera de ce champs de ruine qu’une Europe riche regroupée autour de l’Allemagne, celle du nord, et une Europe pauvre, celle du sud, regroupée autour de … la France.
    Je reste un européen convaincu mais je souhaiterai plus de pragmatisme et moins de dogmatisme de la part de la commission et surtout que nos politiques cessent également de lui faire endosser leurs échecs (le cas de la maison France est à cet égard tristement patent). Contrairement aux mathématiques, le produit de deux entités négatives ne donne strictement rien de positif en politique.

    Bonne fin de journée

    • Duff dit :

      Bonjour

      « Contrairement aux mathématiques, le produit de deux entités négatives ne donne strictement rien de positif en politique » excellente piste à méditer.
      Comme beaucoup de gens qui lisent et réfléchissent sur les auteurs libéraux, je ne suis nullement hostile à une union pour concerter la politique des différents pays européens. Mais quelle union et sur quels sujets? Il y a clairement des sujets de régulation de marchés qui exigent des règles communes c’est évident. Est-on allé trop loin avec l’organisation actuelle de l’UE? ça ne fait pas de doute, la VRAIE question c’est plutôt : peut-on réformer l’UE pour la concentrer uniquement sur les sujets fondamentaux qui nécessitent un accord à l’échelle du continent? Je n’ai plus de doute sur la réponse à donner à cette dernière question.

      C’est paradoxal pour certains d’où mon allusion avec Fabry proche des idées libertariennes : une forme de libéralisme souverainiste tandis que les souverainistes français sont presque tous étatistes et globalement socialistes protectionnistes (si le socialisme en l’état actuel ne marche pas avec la mondialisation alors enfermons-nous).

      J’ai hésité (en parlant de l’Ukraine) de mentionner les Panama Papers, les dirigeants ukrainiens qu’ils soient pro-russe ou pro-européen sont tous plus pourris les uns que les autres, choisir entre la peste et le choléra…

      cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s