Valls, prochaine victime?

Sale temps pour les sortants. Enfariné en décembre, giflé en janvier, Valls sera-t-il viré en février? Notre très cher ancien premier ministre peut se rassurer en se disant que les sondages ont depuis quelques temps une lourde tendance à se planter. Quand on se donne la peine de regarder d’un plus près, on comprend vite que des méthodes éprouvées depuis au moins 50 ans ne sont pas devenues obsolètes d’un coup de baguette magique… A sa place je serais particulièrement préoccupé. La délivrance de son chemin de croix pourrait possiblement surgir dès dimanche prochain. Hollande aura été poignardé par Brutus mais il pourra faire croire qu’en lançant Macron (bien malgré lui), il aura sauvé la France de ce Parti Socialiste désespérant et englué dans ses mensonges.

 

valls-a-peur-du-fn

 

Les sondages continuent de le placer au second tour mais désormais perdant face à Montebourg ou Hamon, challengers parfaitement interchangeables par leur refus épidermique de voir la gauche s’extirper du marécage marxiste dans lequel elle patauge depuis déjà trop longtemps. Compte tenu des scores d’audiences des débats socialistes, des salles vides en meeting et du très léger engouement pour les âneries communistes de Benoît Hamon, on peut supposer que ceux qui iront voter dimanche appartiennent au noyau dur du parti socialiste. Le centre gauche s’est déjà mis en marche avec la marionnette Macron et à gauche de la gauche, Mélenchon fait un tabac sur Youtube bien plus efficacement que le socialiste national Philippot et sa tasse de café vide mais toujours pleine de café qui ne laisse pas de trace. Dès lors, le recentrage tactique de Valls au centre du PS canal historique antilibéral apparaît grotesque mais surtout très rabougris et la supercherie est d’autant plus visible si l’on compare ses propos de campagne actuels avec ceux de la primaire de 2011 au cours de laquelle l’outsider était bien plus audacieux.

 

 

Valls est l’auteur de la pichenette qui a précipité Hollande en bas de la falaise mais sans se rendre compte qu’il était à son tour dangereusement près du précipice… Pourquoi lui pourrait-il défendre son action à Matignon au service du président de la République et pas le président lui même? Hollande paierait-il seulement sa nullité à incarner la fonction, à trancher, la Léonarda et les affaires de fesse, le terrorisme et son cortège funeste de discours larmoyants, compassionnels mais parfaitement stériles? Valls n’aurait aucun compte à rendre sur la précarité, le chômage, les hausses d’impôts et l’insécurité? Pire, alors que Manu avait prophétisé à La Rochelle que le PS pouvait mourir en s’arque-boutant à ses vieilles lunes poussiéreuses mortelles pour notre économie (jolis discours à Jouy en Josas face au Medef) et dans les rues (discours réalistes sur le salafisme qui gangrène nos banlieues) le voilà probablement sacrifié sous peu sur l’autel de la secte socialiste qui ne survit que de son clientélisme aussi immoral que désormais tueur. Manu peut bien rappeler qu’il est « Charlie » au cours des débats et que la manifestation pacifique du 11 janvier 2015 l’a ému presque autant que son propre discours à l’assemblée nationale publié par la suite en livre, il ne l’a pas vraiment toujours été. C’est ce qu’un jeune petit con adepte des vidéos de Dieudonné lui a rappelé en Bretagne. Quand on active tout l’appareil d’état qui affiche une vélocité surprenante pour la fonction publique pour interdire un humoriste qui pense mal on est moins crédible pour défendre la liberté d’expression. Ajoutez à ceci que tous les opposants à l’ordre moral socialiste, selon Manu, finissent tôt ou tard par comparaître avec fierté à la 17ème chambre de Paris, la condamnation pourtant de nature infamante en devient presque un titre de prestige. Il y a d’un côté être Charlie et le vivrensemble qui se révèle être une coquille vide et les hommages aux vrais dissidents qui perdent leur sens tandis qu’on ne les distinguent plus (assez) des vrais fachos/antisémites/racistes.

 

pho4ce8c870-719a-11e3-b0cd-79e623ffbf6c-805x453

 

La dynamique est là et elle est cruelle. Valls a voulu aller vite pour passer des 5% des primaires de 2011 au statut de candidat à la présidentielle. Autant Macron a compris qu’il fallait s’extirper de ce Marivaux suicidaire autant Valls a cru aux vieilles bonnes recettes qui suggèrent le parricide, la fausse transgression. J’écrivais dans mon dernier billet avec circonspection que Valls pourrait sortir douloureusement vainqueur de cette primaire, en moins de 15 jours je sens un retournement comme pour François Fillon à l’envers, Valls risque bel et bien de gicler dès le premier tour. Le noyau dur PS aura comme choix deux guignols plus ou moins communistes et fera le choix des travaillistes anglais avec Corbyn: sortir un temps de l’histoire un bon moment, ce qui ce joue actuellement requiert des hommes à la hauteur, le PS n’en dispose objectivement aucun. Valls aura mouillé la chemise mais misé sur les mauvais chevaux, les mauvaises stratégies, le mauvais timing. L’opportunisme indécent de Macron est trop fortement soutenu par des patrons de « gauche » lassés par l’archaïsme du parti socialiste. Trop peu, trop tard.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Valls, prochaine victime?

  1. zelectron dit :

    botté en février pour accélérer son départ 😀

  2. H. dit :

    Bonjour,

    Excellente analyse. La lecture de ce genre de billet est un régal tant il sonne juste.

    Bon après-midi

  3. François Carmignola dit :

    Qu’est ce que vous avez contre les vidéos de Dieudonné ? Et puis, le jeune homme qui bien que jeune fut bien courageux n’a fait que son devoir. Souffleter les cuistres est un devoir !

    • Duff dit :

      ça fait 2 ou 3 ans que je n’en ai plus vu à vrai dire. La dernière fois il s’en prenait (justement) à l’autoritarisme de Valls pas Charlie pour un sous à cette époque d’où ma remarque dans mon texte. Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais je suis prêt à parier que rien n’a changé, lui et Soral sont des « dissidents » qui exploitent commercialement l’antisémitisme latent des populations maghrébines qui se sentent rejetées en France sans jamais faire le lien avec le modèle socialiste. Que ça puisse inspirer un petit effronté de 18 ans qui ne comprend rien au monde dans lequel il vit ne me surprend pas. Maintenant comme l’auditeur de fRance Inter l’a rappelé à Valls il y a des millions et des millions de français à gauche (les tenants de la ligne communiste) et à droite (la manif pour tous gazés injustement) qui rêvent de lui foutre une mandale pour l’ensemble de son oeuvre. Je pense que cet épisode est un tournant qui va définitivement achever Valls.

      • François Carmignola dit :

        L' »antisémitisme » de Soral et Dieudonné, doit être relativisé, même si il eut des aspects hautement désagréables, voire insupportables. Rien à voir en effet, avec celui qui a court dans bien des mosquées, dans bien des prêches, où le cri de haine religieuse et guerrière contre le juif atteint des sommets. Sans parler des boycotts ni bien sur pour un misérable qui ose se déclarer « charlie », de l’hypermarché cacher: les juifs qui y furent tués n’eurent rien à voir avec la liberté d’expression.
        Par conséquent, quelque soient les kippas dont s’affubla Valls, il a bien mal défendu les juifs de France en s’en prenant à Dieudonné plutôt qu’aux salafistes et frères musulmans antisémites qui eux ne sont pas du tout des humoristes.
        La réalité est que Valls n’a pas supporté la dénonciation de son abominable et insupportable hypocrisie, lui et tous les faux culs des médias.

        Pour ce qui concerne Soral, qui n’est pas un humoriste mais un essayiste douteux à l’audience politique faible, les censures dont il a fait l’objet (caviardage obligé de la France Juive de Drumont) sont inadmissibles.

      • Duff dit :

        Tout à fait le nombre de juifs partis faire leur Alyah a explosé ces dernières années.

        Comme vous le dîtes, Manuel Valls peut bien être lié quand même à la communauté juive mais il l’a très mal défendu. Ne pas s’aliéner la communauté musulmane étant prioritaire électoralement. Il a été plus courageux sur le salafisme qui gagnait du terrain, Malek Boutih étant assez courageux aussi mais dans les actes, on n’a pas vu grand chose.

        J’aime aussi Fillon sur ce terrain là, il est très clair maintenant, agira-t-il?

      • François Carmignola dit :

        Fillon est sur la question de l’immigration ce que tout le monde attend depuis trente ans. On ne voit pas pourquoi il ne ferait pas ce qu’il annonce et qui présenté comme il le fait (absence totale d’hystérie, bon sens et détermination) ne peut qu’attirer les suffrages.
        https://francoiscarmignola.wordpress.com/2017/01/12/fillon-et-limmigration/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s