COP 21, poignée de main, bullshit et cie

Donc Trump dit merde aux engagements de son prédécesseur et accessoirement au monde entier. Puisque les engagements issus de ces grandes messes médiatiques sont peu contraignants, les réactions surjouées des uns et des autres et l’énorme buzz médiatique sont affreusement décalées et insupportablement orchestrées. Au mieux, pour les délégations, une dégustation de petit-fours au caviar rincés au champagne aux frais des méchants contribuables qui sont d’affreux-jojos pollueurs. Les médias haïssent tellement Trump qu’ils en oublient qu’ils sont en train, à la vue et aux yeux de tous, de conspuer l’idée même de démocratie. Les gauchistes de 68 ont non seulement durablement abîmé la souveraineté populaire mais ils prouvent aussi que le pouvoir, il faudra le leur prendre malgré la mort clinique de leurs idées, partout en déroute en occident.

Reprenons : Trump s’est joué de l’establishment républicain pour se faire élire en dénonçant la soumission des caciques du parti aux oukases du politiquement correct auxquels bon nombre des républicains se prêtaient. Voir un Ted Cruz porter leurs ultimes espoirs d’échapper à Trump, lui, qui conchiaient Washington pour des raisons très proches était soit savoureux soit annonciateur d’un effondrement tant politique qu’intellectuel. Or il y a bien une chose que les républicains partagent à peu près : un climato-scepticisme qui les soudaient devant des accords signés par Obama en fin de second mandat, qui engageaient l’Amérique, mais si peu le président signataire. Chacun a sa religion sur le sujet car il faut bien parler de religion. Bien entendu de puissants lobbies sont à l’oeuvre pour voir inscrire dans les rapports contradictoires ce qui les arrangent. J’observe seulement deux choses : en premier des études sérieuses qui contestent l’influence du CO2 comme gaz à effet de serre, gaz facilement assimilé aux activités humaines, histoire de les culpabiliser. En second lieu, je constate l’effort non négligeable des industries nucléaires et pétrochimiques pour investir dans les énergies renouvelables, en communiquant massivement sur leurs investissements. Quand l’état est près à balancer du fric par la fenêtre, il y a toujours foule au portillon.

A l’ère Macron, émettre des doute sur la maléfique connivence entre les états et les conglomérats énergétiques, ce ne serait pas si naïf. Idem pour Trump qui semble aimer les conséquences géopolitiques de l’indépendance énergétique des USA tout en signant des contrats militaires avec l’Arabie Saoudite. Les mains un poil plus libres mais toujours prêtes à encaisser un chèque. Or pendant sa campagne, il n’a eu de cesse de dire que la politique constructiviste prônée par les grand sommets sur le climat était tout bonnement à jeter à la poubelle. Aucune surprise donc à sa décision nullement motivée par une contrariété passagère, même par un un président français en marche sur l’eau d’après la presse française oubliant l’océan de dettes en dessous. Ce n’est pas non plus un gentil discours en anglais depuis le palais de l’Elysée qui bousculera le président américain et le faire revenir dans le droit chemin. Cette volonté affichée d’Emmanuel Macron de prendre le leadership de la pensée unique a de quoi inquiéter. A quoi va ressembler l’UE qu’il entend qu’il défend alors que la simple vue de Juncker pavaner partout, avant même d’entendre ses commentaires méprisants envers les peuples et la démocratie, sont insupportables? Que va-t-il faire pour l’écologie avec son ministre animateur de TF1 alors qu’il avait si peu parlé de ce sujet durant la campagne? Semer des ventilateurs géants qui ne produisent rien et en plus de manière discontinue alors qu’on ne sait pas stocker l’énergie? Les éoliennes sont une escroquerie symbolisant bien cette prétendue lute contre le réchauffement, sans subvention, elles n’existeraient pas. Enfin, on sait comment se finissent toutes ces initiatives constructivistes qui parient contre le marché et retardent l’innovation technologique : en accidents industriels et scandales politiques.

Donald Trump est certainement un bouffon égocentrique sauf que la décision qu’il a prise est la bonne. Tout le beau monde qui le conspue se moque des choix démocratiques et quand le peuple vote mal, il faut le lui faire comprendre pour qu’il expie sa faute. On voit comment les négociations entre le Royaume-Uni et l’UE sont lancées; tout est fait pour que les anglais regrettent leur choix et pour qu’on puisse s’asseoir sur un référendum tout en cherchant à imposer la « démocratie » dans certaines parties du monde. Trump rappelle aussi que derrière ce que les gardiens du politiquement correct appellent de l’égoïsme, il y a un dirigeant qui a comme priorité son pays. C’est moche un pays présidé par quelqu’un qui privilégie les intérêts de sa population et ne partage pas la souveraineté sans l’approbation du peuple. C’est moche un pays présidé par quelqu’un qui applique son programme (exception faite des mesures les plus stupides) on a perdu cette sombre habitude en occident. Sauf de voir la stupidité en action et la corruption de la classe politique. Trump est vraiment trop moche…

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Eco, Politique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour COP 21, poignée de main, bullshit et cie

    • Duff dit :

      Pas mal d’articles ont été publiés sur Contrepoints qui vont dans ce sens. Oui l’affreux Trump fait prévaloir les intérêts américains avant ceux des autres et c’est pour ça qu’on le vilipende. On vit dans un monde occidental pire que décadent : devenu totalement fou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s