Le séisme des législatives va connaître de fortes répliques

Le succès historique de la démarche d’Emmanuel Macron, consistant à pendre haut et court tous ceux qui ont exercés les pouvoirs, les partis installés depuis 1958, en partant de quasiment rien, est à peine tempéré par la faible participation. Le premier tour des législatives confirme les principaux enseignements de la présidentielle. Le séisme de dimanche dernier a déjà coûté la carrière politique d’une longue liste d’incapables de gauche ou de droite et la liste promet de s’allonger. Les conséquences du second tour pourraient bien provoquer tout une série de répliques presque aussi fortes. Hormis le saut dans l’inconnu qui s’ouvre, quel plaisir de voir disparaître, parfois dans l’humiliation, autant de connards d’un coup. On en est presque à espérer que les abcès à crever qui minent notre société vont l’être par l’ampleur de la vague…

Macron a beau émerveiller les médias qui le présentent comme l’alchimiste qui en effleurant du plomb le change en or, la perception des français demeure inchangée. Peu d’enthousiasme, la plupart se sert de lui et de son mouvement comme un populisme aimable afin de virer les incompétents, souvent pourris, des partis de gauche et de droite qui échouent lamentablement depuis une bonne trentaine d’années. Les français les plus en colère, les plus en difficulté sur le plan matériel, savent au fond que ni le FN du clan Le Pen ni FI du petit père Mélenchon n’ont la moindre chance d’accéder au pouvoir. Le veulent-ils au fond d’eux mêmes? Le FN a pris le bouillon, même à 45% au premier tour Marine Le Pen n’est pas assurée de rallier le palais Bourbon car il n’y a pratiquement aucune triangulaire avec cette forte abstention. La remarque vaut aussi pour le PS qui affrontera presque partout un candidat REM pour qui une partie de la droite se fera un malin plaisir de voter pour tuer le PS. Réciproquement, les élus LR des banlieues aisées ont du souci à se faire. Les résultats des les Yvelines, l’ouest parisien et les hauts de Seine sont éloquents. Macron a fait entre 85 et 90% au second tour face à la candidate FN. C’était la confirmation de mes deux intuitions : d’abord la compatibilité de l’électorat bourgeois selon le diagramme de Nolan entre LR/UDI et Macron et les votes antilibéraux incompatibles entre eux, contestataires d’un jour en plus, entre FN et FI. Ensuite, que le candidat « En Marche » est pratiquement sûr de l’emporter partout, sauf sociologie très écartée de la moyenne dans la circonscription, face à un candidat de gauche ou de droite : le vainqueur de Condorcet.

Les caciques de LR n’ont pas compris que les sondages ne se trompaient pas : François Fillon a été choisi au dernier moment lors de la primaire pour son projet et non sa personne. C’est pour ça qu’il a bien résisté au premier tour de la présidentielle. En expurgeant les mesures qui faisaient le plus débat, en se fixant ridiculement sur la hausse de la CSG et en proposant des baisses d’impôts non compensées par des baisses de dépenses, LR a montré le vrai visage de ces dirigeants. Un parti de vieux qui ne parle qu’aux vieux et qui se soumet au politiquement correct alors même qu’en coulisse, ses éléments les plus lucides savaient qu’ils ne proposaient rien de courageux, rien de neuf, rien qui sortait du socialisme qu’ils ont fini par accepter avec Chirac et Juppé, un soir de décembre 1995, en se couchant face aux grèves. Ils n’auraient jamais du appeler à voter « oui » au traité de Maastricht s’ils étaient resté gaullistes, ils se sont laissés enfermer dans cette posture intenable entre la fiction de la souveraineté alors que le modèle social devait évoluer pour supporter le partage de la même monnaie avec l’Allemagne. Quand l’Allemagne s’est réformée, les deux pays ont commencé subitement à s’écarter l’un de l’autre, le piège s’était refermé. A cet égard, Florian Philippot a raison de penser que l’€ est la clé de voûte du système. Le FN va sauter aussi sur cette question, il veut revenir au franc pour garder en place le socialisme, les moins fous économiquement au FN ont compris que cette stratégie écartait pour toujours le report des voix de la droite bourgeoise sur le FN au profit d’un candidat centriste, prêt, lui, à enclencher les réformes que prône la commission européenne, les autres gardiens de la zone €… Écartelés, FN et LR sont donc travaillés par des forces centripètes au moins aussi fortes qu’au PS.

Pour quelles raisons les électeurs se mobiliseraient-ils, dans un regain de participation, pour modérer ce que le premier tour laisse entrevoir comme issue finale? On n’en voit aucune, Françoin Baroin donne l’impression d’avoir été désigné pour être flingué. On peut même s’attendre à ce que la REM remporte plus de sièges que la fourchette haute de 440. Ce qui signifierait aussi la REM n’aurait même pas besoin des élus Modem pour disposer d’une majorité absolue. Enfin, on peut s’interroger de l’intérêt des prises de guerre venues de LR. Pour faire passer des réformes agitant les centrales syndicales récalcitrantes, s’appuyer sur des ministres de droite pourrait s’avérer fort utile. Aucun remaniement d’ampleur à l’issue des législatives n’est donc à attendre. Pour finir, si Laurent Wauquiez s’empare du parti LR pour le droitiser et attirer (ce qui semble pour le moment exclu) des déçus FN de la ligne Philippot, des élus comme Thierry Solère partiront. Il l’a très bien dit hier sur CNEWS : l’UMP c’était l’union de la droite et du centre. Le centre parti chez Macron et la droite incarnée par des socialistes se réclamant du Général avec des déclarations aussi sidérantes de bêtise que révélatrices, telles celles d’un Henri Gaino, même éliminé et rangé au placard, on sent la même fébrilité chez LR qu’au PS. Comment le PS, où les frondeurs ont été balayés, pourraient se ré-agréger autour du rescapé Valls? Macron n’a pas fini de tout faire sauter, c’est passionnant.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s