Wauquiez vs Salamé : l’autoritarisme en carton

Laurent Wauquiez, fraîchement élu à la tête de ce qu’il reste du principal parti de droite, passait donc son grand oral sur le sévice service publique jeudi dernier. Disons-le franchement, le peu que j’ai vu du replay ne m’a pas donné envie de m’infliger l’intégralité de l’émission. Les téléspectateurs ont d’ailleurs largement boudé le nouvel apprenti bonapartiste, sorte de sous-Sarkozy : Humour planétairement reconnu, charisme d’un pion du collège du Puy en Velay, idées aussi novatrices qu’un disque de rock stars septuagénaires.

L’invité surprise était une offrande pourtant. Le sémillant Alain Minc était venu expliquer pourquoi les idées de Wauquiez sentaient le ranci tandis qu’un étron macronesque sentait forcément la rose. Il y avait beaucoup de place pour voler dans les plumes de cette incarnation archétypale du capitalisme de connivence à la française mais il eût fallu être un tantinet libéral. Et justement, face à Lenglet, notre Lolo nous expliqua que pour cesser d’être naïfs, nous avions besoin de protectionnisme. A la bonne heure, n’aurait-il toujours pas compris comment un histrion protectionniste – français de surcroît – était perçu par les pays en bonne santé économique en Europe? Notons qu’en matraquant son opposition à la hausse de la CSG, Lolo assume parfaitement de cibler les retraités, sa revalorisation du travail ne recasant que de lointains discours de Sarkozy.

La galerie de portraits de dirigeants de droite européens était un chausse-trape si grossier que notre Lolo aurait pu retourner la situation à son profit. Tout le monde veut la peau de Theresa May qui négocie le Brexit en signant des chèques toujours plus conséquents… Angela Merkel a été péniblement reconduite mais paye sa double faute – non coopération européenne, 0 fermeté sur les migrants et le tonneau des Danaïdes grec – au prix fort avec l’essor de l’AfD et la résurrection du FDP. Sebastian Kurz est un affreux vilain car il a osé former une coalition avec le FPÖ (allié du FN) comme si le bilan des alliances du PS avec madame Duflot de EELV, ou le PCF hier, n’avait rien de symétriquement infamant…

Sur le FN, Léa Salamé employa un procédé assez vicieux pour coincer le nouveau patron de la droite : extraire des phrases de l’ancien député Thierry Mariani tenus sur TV Libertés, chaîne youtube d’anciens du FN. Mariani y disait ce que toutes les enquêtes d’opinion confirment, à savoir qu’il y a une très grande convergence entre les attentes de l’électorat LR et FN. Sur l’€ – le vrai motif de discorde – Lolo fut trop léger pour expliquer pourquoi il était attaché. Dommage c’est le cœur du problème économique et donc de la nature et de l’ampleur des transformations dont nous déplorons, depuis plus de 20 ans, l’ajournement systématique.

Sans regarder la totalité de l’émission, je suis rapidemment arrivé à la conclusion que ce cher monsieur rigide, ferme, terne voire cassant, devait avoir des convictions conservatrices en mousse et un programme économique jacobin et étatiste. Je ne lui prédis pas un grand avenir. Certains se sont fait élire en racontant n’importe quoi mais leur démagogie était parfois couverte par leur talent. Sera-t-il le benoît Hamon de LR?

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Wauquiez vs Salamé : l’autoritarisme en carton

  1. On peut du reste se demander si la nouvelle rhétorique protectionniste de Wauquiez ne vient pas de son observation du départ des « Philippistes » du FN, lequel laisse potentiellement un électorat disponible pour un discours social-bonapartiste.

    • Duff dit :

      Ce serait n’avoir rien compris aux enseignements de la primaire qui a plébiscité le retour à la normale occidentale du candidat de droite suivant une ligne « libérale-conservatrice ». Au fond Philippot a mis en paroles les pensées de MLP. Sans lui, et ça se voit, elle est perdue. Sauf que cette ligne lui interdisait le report de voix des électeurs de Fillon partis majoritairement chez Macron ou l’abstention. Minoritairement pour elle. En nommant Calmels et Pelletier comme adjoints, Wauquiez ne tranche pas et c’est une erreur historique. Il va le payer très cher à mon avis. Ce que je n’ai pas dit dans mon article et qui me brûlait des doigts de dire c’est que Wauquiez s’expose gravement à une ou plusieurs candidatures dissidentes en 2022 dont une pourrait provoquer le même hold-up que Macron sur le centre mais cette fois-ci à droite. Je n’en ai pas parlé parce que je pense que Xavier Bertrand n’est pas assez fin tacticien que Macron, je ne pense pas qu’il y parvienne alors que c’est ouvertement sa stratégie désormais.Qui d’autre? Le retour de Sarkozy? Vu ce qu’il a pris en 2016 non. On voit pas. Macron, s’il est suffisamment malin peut museler la droite pour 10 ans…

      • « n’avoir rien compris aux enseignements de la primaire qui a plébiscité le retour à la normale occidentale du candidat de droite suivant une ligne « libérale-conservatrice ». »

        C’est pourtant tout à fait possible. Il y a curieux effet « malheur aux vaincus » dans les partis de droite, depuis la présidentielle. MLP a subi une fronde de ses barons et été obligé de sacrifier son grand vizir, au prix d’un probable réalignement « poujado-nationaliste ». Le paradoxe étant que la ligne Philippot a été sacrifiée alors même qu’elle avait permis un score sans précédent à la présidentielle.

        De même, François Fillon, qui n’a pas si mal résisté compte tenu de l’acharnement médiatique que l’on sait, a disparu du paysage. Là aussi, ce qui reste de cadres LR peut être tenté de mettre l’échec sur le dos du programme et pas seulement de la personne ou de l’opposition médiatique.

        Ce double mouvement produirait une relative similitude entre les lignes « économiques » de LR et du FN. Macron pourrait alors se présenter comme le seul « candidat de l’ouverture » (c.a.d du statu quo) sur une scène électorale encombrée de nuances de protectionnisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s