Européennes de 2019: référendum pour ou contre Emmanuel Macron?

Tandis qu’après 14 mois passés au pouvoir où la majorité présidentielle s’évertue à appliquer les mêmes recettes qui ont échoué par le passé, les opposants continuent à gesticuler dans un réflexe pavlovien d’une efficacité symétriquement nulle. Les élections européennes approchent et nous promettent un grand moment de n’importe quoi politique comme seule la France a le secret. Tout le monde rêve de « sanctionner » la politique gouvernementale jusqu’à transformer le scrutin en référendum anti-Macron pour les insoumis.

Bien que les enjeux n’aient en apparence très peu à voir avec la conduite des affaires intérieure, les sous-fifres de la Macronie se placent sur le même terrain avec un chantage grossier en mode « c’est eux ou nous ». Le même qu’au second tour de l’élection présidentielle du reste, la compétence technocratique contre la folie populiste qui en dehors de tout péter, comme un chien dans un jeu de quilles, ne propose rien de sérieux.

Puisque Laurent Wauquiez reste inaudible et ne clarifie rien de la position des républicains sur l’UE, il y a fort à parier que le chantage fonctionne encore un peu. « Profiter » de la catastrophe de Genes pour pointer du doigt les incohérences voire le discours mensonger de l’étrange alliance au pouvoir en Italie c’est une chose qui s’entend, mais nier la cohérence de Salvini avec les attentes du peuple italien ainsi que la convergence de point de vue avec les pays de l’est de l’Union en est une autre bien différente. Comme dirait un célèbre énarque en son temps : « la maison brûle mais nous regardons ailleurs ». Enfin, ils, ces technocrates infaillibles, exigent que nous regardions ailleurs, pour être plus précis.

Avec des partis dits de gouvernement comme LREM et LR englués dans la défense plus ou moins stérile des dysfonctionnements patents de l’UE d’un côté et la démagogie teintée de repli nationaliste de l’autre RN ou FI, nul besoin d’une boule de cristal pour parier sur la défaite des idées. Or le consensus mou/statu quo de LR et les avancées impossibles LREM sont condamnés à long terme. L’UE est un navire à la dérive, sa réforme ou dissolution, son avenir en général ne se décidera pas à Paris.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Européennes de 2019: référendum pour ou contre Emmanuel Macron?

  1. zelectron dit :

    Macron est un money-loser , sa politique est un catalogue d’expédients :qui appauvrissent notre pays chaque fois qu’il en sort un de la gélatine qui lui sert de cerveau.

  2. « Tout le monde rêve de « sanctionner » la politique gouvernementale jusqu’à transformer le scrutin en référendum anti-Macron pour les insoumis. »

    Le plus probable est pourtant qu’il ne se passe strictement rien de remarquable, et que les Français se détournent à nouveau, et encore une fois, et a fortiori, des urnes.
    C’est l’ère du vide comme disait un essayiste en 1983.

    • Duff dit :

      C’est pour ça que je conclue que rien ne se passera à Paris. Macron non content de se construire une opposition à lui en France est en train de soulever une opposition souverainiste en Europe. Sauf raclée immense de LREM je ne vois pas bien en quoi la politique française pourrait changer. Hollande n’a pas procédé à une dissolution alors que ses revers électoraux et l’opposition de ses frondeurs lui commandaient de le faire…

      La question que je me pose c’est plus de savoir ce qu’il pourrait arriver si le parlement européen devenait majoritairement eurosceptique en juin. ça ne changerait probablement rien puisque les eurocrates se foutent de la démocratie mais le sucesseur de Junker aura bien du plaisir pour dissimuler la supercherie.

  3. Macron a plongé dans les sondages et se pose maintenant la question de son successeur. Sans candidats déclarés la prochaine élection se prépare déjà. Vauquiez et Le Pen sont aux fraises, et donc? Et bien on peut imaginer n’importe quoi, on a 4 ans pour ça.

    Pour les européennes de l’an prochain, un vote Le Pen franc et massif ne mangera pas de pain, ça défoulera et ça fera rigoler tout le monde. Voir Ferrand en première ligner pour écraser l’infâme sera réjouissant et surtout enthousiasmant, que dis-je hyper-motivant !

    • Duff dit :

      Si ça vous détend. Ce sera sans moi ce scrutin.

      • On est bien d’accord, cela n’aura pas de conséquences. Merci de votre blanc-seing on peut y aller !
        P.S. inutile de vous joindre à tous ceux que Macron et cie dégoutent profondément -depuis le début-, les ouvriers de la dernière heure sont toujours un peu énervant.

      • robert dit :

        J’irai voter mais contre l’UE centre-droit et centre-gauche y compris Mocron.

      • Duff dit :

        @François

        Haha vous vous foutez du monde. Je vais y revenir dans un prochain billet et pourquoi je ne regrette ni mon vote Macron au second tour ni pourquoi il faudrait se réjouir d’avoir été constant dans son aversion au personnage au point de voter pour l’autre toquée de Marine Le Pen.

        J’y reviendrai donc en montrant que la nécessaire la réunification de la droite conservatrice va s’opérer et donc voter pour le FN ou LR ne fait que retarder l’échéance. En plus vous vous moquez du monde car on ne saura jamais l’exacte ampleur de la nullité de MLP au pouvoir. Je reste persuadé que pour l’émergence d’une vraie droite conservatrice le FN et sa présidente actuelle ne sont que des boulets qui ont permis à la gauche de survivre au lieu de mériter le sort qui lui revient.

        Pour Robert aussi : Si entre le FN et LR il y a une offre pour une Europe limitée et libérale sur la ligne politique de l’alliance ACRE (http://www.acreurope.eu/) (fondée par les torries anglais) alors je serai amené à reconsidérer ma position.

        Je le répète : les votes FN et LR ne servent à rien quant aux centristes fédéralistes, inutile de dire qu’il est sans objet à mes yeux. Le bilan du vote FN en 40 ans : rien, aucun impact politique et idéologique. Pire la gauche a pu revenir au pouvoir avec un socialisme à peine ripoliné alors qu’ils disparaissent partout. A côté, en moins de 20 ans les dissidents conservateurs anglais ont obtenu leur référendum et l’ont gagné, ça doit faire réfléchir.

  4. Joe from Magma Air dit :

    Hi,
    I am a Florida State licensed air conditioning contractor. I can tell you one thing, which I have learned from many years of experience: Customer feedback is the lifeblood of every successfull business.
    P.S. If you would have any feedback on my website, I would appreciate it: http://magmaair.com/
    Cheers!
    Joe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s