Le péché originel de Sisyphe Macron

L’histoire était trop belle. Le nouveau monde se proposait de réformer le pays balayant l’ancien, le condamnant à jamais aux affres de l’enfer, enfer intellectuel et physique enfanté par ses insupportables mensonges et trahisons. Depuis quelques mois notre sémillant technocrate n’arrive plus à remonter la pente au point que la pierre semble prête à tout moment à dévaler le peu qui a été gravi. Réjouissons-nous : il n’y a rien d’attristant que la jeunesse et l’inexpérience puissent être pardonnées et que les péchés originels soient de lourds fardeaux…

Macron a su profiter d’une incroyable série d’événements favorables telle une intervention divine permettant aux Hébreux de passer la mer Rouge. Bien que la seule question intéressante soit de savoir pourquoi lui. Qui l’a proposé au cabinet de Fillon alors premier ministre, qui l’a introduit dans la commission Attali, plus tard auprès d’Hollande et enfin pourquoi ce dernier l’a nommé ministre? En 2016 il n’a manqué ni d’audace ni de clairvoyance, reconnaissons-le. Mais le technocrate n’a pas eu la témérité nécessaire d’avouer qu’entre les engagements passés démoniaques et la rigueur nécessaire des 3% (de PIB de déficit) la politique, l’art d’agréger une majorité à des choix de société, parfois douloureux, n’avait plus sa place. La rigueur comptable, la déconnexion de la nouvelle noblesse d’état et surtout l’impréparation du programme avec en résonance l’inexpérience politique dégagée par cette majorité « internet », tout concourt à l’échec des efforts répétés du chef de l’état.

Comme seules réformes favorables aux actifs avant que les très (trop) lentes réformes de l’état, des retraites, ne puissent crédibiliser de futures baisses d’impôts, Macron avait proposé de changer la taxe d’habitation et faire du bonneteau sur la CSG. Trop maigre. Au bout de seulement 18 mois, son impopularité s’explique par le sentiment qu’il a (faussement en plus!) supprimé l’ISF et augmenté les taxes sur les français moyens. Comme exécution, art de la politique, on peut difficilement faire pire. Par son profil, on pouvait se douter qu’il ménagerait la nouvelle noblesse d’état. Si on veut positiver, on ne peut que se réjouir de le voir peiner devant sa lourde pierre et sa faute originelle. Que ses vains efforts à remonter la pente nous fasse réfléchir.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le péché originel de Sisyphe Macron

  1. Artiste dit :

    Il fait la politique pour ceux qui l’on propulsé au pouvoir chercher d’ou venait l’argent et lancer la campagne contre Fillon le gêneur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s