COVID-19 : Macron est nu et l’affiche

Hier soir le président a repris la parole pour annoncer le nécessaire train de mesures puisque les français, ces cons indignes de lui, osent continuer à faire ce qui n’est pas interdit. Je trouve évidemment irresponsable l’attitude des français ces derniers jours, soyons clair là-dessus. Mais comment ne pas en dire autant de ceux qui ont maintenu des élections tandis que la saturation des services d’urgence approchait à grand pas?

On se doute que Macron va laisser le soin de se charger de préciser les éléments les plus piquants au premier ministre afin qu’il se laisse la posture du grand sage, protecteur de la Nation avec un tas d’argent des autres à distribuer comme dans les rêves les plus fous des insoumis. Reste que la performance médiocre du président, les termes et les thèmes abordés, exposaient surtout au grand jour l’incapacité du l’état à faire appliquer des décisions fortes. L’état est à poil, les hôpitaux mais aussi les forces de l’ordre, l’armée. Si cette dernière arrive à monter un hôpital de campagne à peu près entier, ce sera beau.

Reconnaissons que pour affronter une épidémie on peut se préparer plus sereinement qu’en démarrant avec des hôpitaux en grève depuis 1 an, une pénurie de masque et de gel et un bloquage des prix pour soit disant y remédier… Plus, un dédain, une suffisance envers ces clowns d’italiens qui, évidemment, s’y prennent comme des manches. Macron a montré hier soir que la question n’était probablement pas sa propre envergure, on laissera aux libéraux du genre Laine persister dans leur aveuglement. Il a surtout montré qu’après 40 ans de socialisme, il n’y a surtout plus d’état.

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour COVID-19 : Macron est nu et l’affiche

  1. zelectron dit :

    il n’y a surtout plus d’état : il n’y a plus que les copains, les copains des copains qui se tiennent tous les uns et les autres par la barbichette ou sous les conseils (à suivre totalement) de leurs « commissaires du peuple »

  2. H. dit :

    Bonjour,

    Ce n’est pas exactement qu’il n’y a plus d’état, c’est qu’il y en a beaucoup trop mais surtout pas là où il doit être. Les services régaliens sont à l’os, du moins quand il en reste, mais le Léviathan s’est répandu dans un tas de secteurs où il n’a strictement rien à faire (je pense en particulier au milieu cultureux, pas celui des monuments historiques ou des grands musées nationaux. Par exemple, saviez-vous qu’il existe un « orchestre national de jazz »?).
    J’ai trouvé la prestation du chef de l’état médiocre hier soir, pas du tout à la hauteur de l’enjeu. Vu la gravité de la situation, 10 mn aurait été amplement suffisant. Le ton général était boursouflé. Si guerre il y a, elle est sur d’autres secteurs. Mais on ne change pas comme cela un pouvoir qui s’écroule.

    Bonne journée

    • Duff dit :

      Bien d’accord. Mais trop d’état sans chaîne de commandement ni de responsabilité claire ça donne ce paradoxe étrange : il n’y a plus d’état, plus la moindre possibilité de prendre une décision forte et les capacités de l’appliquer.

      On vera aussi les conséquences de l’irresponsabilité généralisée plus tard. Ils vont tous se couvrir. Buzyn la première. Mais la crise dans les hôpitaux ça dure depuis des mois/années. Quant au président à la pensée complexe, il se déjuge et se défausse sur les français en moins de 7 jours.

      Il a dit une phrase très intéressante sur les enseignement à tirer. Pas sûr que les français ne le suivent après ce fiasco.

  3. zelectron dit :

    Micron est un ignare qui nous fait perdre du temps en toutes choses, c’est un incapable qui ne fait que discutailler au lieu de donner toute latitude au corps médical pour suivre « ab sofort » l’exemple de la Corée du Sud !

  4. La défausse a lieu sur tout ce qu’il trouve: conseil « scientifique », maintenant un conseil de la « recherche », et bien sur le confinement insuffisant des réfractaires (à éborgner sans doute).
    Paumé et délirant, le gamin taré se réfugie dans la dictature et le déni.
    Un scénario: il a lâché la rampe et se trouve sous contrôle de grandes personnes qui se disputent et qui vont toutes se faire foutre dehors quand du fait du succès de la chloroquine, il se révèlera que le désastreux confinement n’était qu’une gigantesque connerie inutile.

  5. zelectron dit :

    Qui fabrique les produits de la famille des chloroquines ? en quantité suffisante ? il va falloir contrôler les lots (farine blanche de melamin pour les chinois, mais les autres?) l’industrie du placebo va très bien se porter, jusqu’au moment où . . .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s