Denis Payre vient troller la primaire LR

Bien que les médias ne vendent qu’un match retour MLP/Macron s’appuyant sur les sondages, de nombreuses raisons conduisent à penser que LR peut encore venir perturber le jeu. Problème, le parti d’inspiration bonapartiste a choisi de ne pas désigner de chef avant l’approche de l’élection présidentielle de 2022, choix qu’il ne cesse de payer depuis 2017.

Xavier Bertrand a décidé de partir sans l’étiquette LR or il stagne dans les enquêtes d’opinion et ne paraît pas en mesure de se faire une place au second tour. Et pour cause, son style faussement débarassé de langue de bois depuis 2012 ne prend pas. Son positionnement reste diffus comme ses propositions, de l’eau tiède, du gloubi-boulga étatiste, sécuritaire rien de populiste dans le bon sens du terme. Valérie Pécresse, elle, va chercher l’investiture face à des candidats de second plan ce qui pourrait, en cas de frémissement sondagier, forcer Bertrand à se retirer à son profit. Hélas pour les deux, ils donnent l’impression d’avoir quitté LR trop tard pour prendre le train Macron en marche et trop tôt pour être libres de le critiquer sur son bilan et de se positionner convenablement. Comme le note avec justesse le québécois Bock-Coté, ils ont critiqué Wauquier sur le fond alors que c’était davantage la forme qu’il y avait matière (se souvenir de son « cours » à l’EM Lyon du niveau bar tabac PMU).

Tandis que les derniers sympathisans libéraux de LR s’impatientent d’une candidature de David Lisnard, à la surprise générale, c’est l’entrepreneur Denis Payre qui se lance. La démarche est paradoxale ce qui me fait dire qu’il s’agit de trollisme… Il y a près de 10 ans, pressentant l’échec complet de François Hollande ainsi que des appareils politiques pour répondre aux attentes des français, Payre a eu l’intuition géniale de fonder un mouvement politique nouveau assis sur des français avec un programme se voulant pragmatique. La suite des événements lui ont parfaitement donné raison. En Marche voulait reprendre la démarche avant qu’il soit évident que les rares personnes « neuves » et intéressantes ne soient finalement éclipsées/cornaquées par des politiciens professionnels. Payre a manqué de persévérance et puisque le jeu politique était complètement verrouillé au point de faire croire à l’apparition d’un nouveau parti sensé accompagner le nouveau monde, son discours manquait cruellement de souffle, de vigueur contre cette effrayante bureaucratie sur laquelle les énarques règnent.

Denis Payre semble revenir cette fois avec un discours plus musclé en phase avec la tendance au dégagisme qui mérite de s’abattre sur tous les tocards en place mais il entend tenir ce discours au sein d’un parti qui meurt à petit feu pour ces mêmes raisons… Si l’entrisme ne pouvait pas fonctionner il y a 10 ans comment le pourraît-il maintenant alors que tous les samedis la France bouillonne dans la rue depuis 3 ans? Je doute que les vieux croutons LR qui sont dépassés par les évènements lui dressent un tapis rouge… Payre n’aura probablement qu’une courte fenêtre médiatique pour ringardiser ces notables grabataires, responsables et principaux bénéficiaires de l’immobilisme social-démocrate français. Espérons que ça oblige les autres candidats à sortir des ornières, prendre des risques, faute de quoi, on ne voit pas pourquoi ils pourraient inquiéter Macron. Et surtout, on voit pas du tout pour le moment un candidat LR intéresser l’immense réservoir d’abstentionnistes qui ont parfaitement compris qu’aucun des prétendants connus actuellement n’ont réellement l’envie de changer quoi que ce soit.

LR est à la croisée des chemins, à l’image du pays. En restant incapable de porter un message de modernisation de l’état (mère de toutes réformes) et peu crédible sur le régalien du fait de son track record, il se pourrait que le candidat (ou la candidate) passe à côté de l’opportunité de tirer profit des trolls de cette future élection. Eric Zemmour d’un côté qui va démontrer que MLP est une imposture, une voie de garage faisant le jeu de la gauche et de l’autre un discours libéral fustigeant la faillite en tous points de l’état et de notre démocratie. Soit la primaire LR ne sert à rien et débouche sur une farce (ou une cabale grossière comme la dernière fois) soit elle peut lancer un candidat ou une candidate et lui donner quelques marges de manœuvre pour remporter l’élection présidentielle. Affaire à suivre donc, et merci aux trolls qui chagrinent les esprits fragiles et font ouvrir les yeux aux autres en soulignant des décalages insupportables.

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Denis Payre vient troller la primaire LR

  1. zelectron dit :

    il va falloir se décider à occuper un petit village gaulois et faire sécession d’avec Rome, pardon France !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s