Janvier 2022 : Stop ou encore?

Bonne année à mes quelques lecteurs pour commencer.

Janvier ce n’est pas le mois de la trêve des confiseurs, elle est passée. La rentrée est toujours chargée et le président n’enchaînera pas ses voeux à qui veut encore les entendre, il sera en campagne cette fois. Janvier c’est surtout le mois de la « cristallisation » de l’opinion. Début février, l’identité du prochain président ne fera pratiquement plus aucun doute. Le plateau de départ est pratiquement connu, les dynamiques se figent rapidemment d’autant plus que COVID oblige, il n’y a pas beaucoup de place aux débats, surtout dans un pays qui va si bien par ailleurs…

En 2002 les prétendants étaient si nuls peu attrayants qu’il y eut un suspens du fait de la faible mobilisation des électorats plutôt modérés. Il y a 5 ans, entre l’envie de tous les envoyer chier à la cave, la cabale Fillon et le matraquage médiatique en faveur d’un outsider (plutôt bien installé dans le système en fait) il y eut à nouveau une (petite) surprise. Le paradoxe de 2022 c’est que la situation paraît jouée tandis que le pays coule à tous les niveaux et que l’épidémie de rhume-21 COVID-19 tétanise l’opinion stérilisant tout débat. Comment expliquer que Macron demeure aussi haut au premier tour, stable avec un % très élevé de gens sûrs de leur vote?. Il ne peut rien craindre dans cette situation. Le bilan de Macron est pourtant l’un des plus médiocre de la Vème République et le personnage s’est montré régulièrement condescendant envers les français, arrogant à l’étranger, en un mot : insupportable.

Que faire? Valérie Pécresse n’offre aucune perspective de changement, Eric Zemmour n’offre aucune perspective de victoire, Marine Le Pen n’offre aucune… perspective. Il y a tout de même un élément important à prendre en considération. Sous Macron, les institutions peu démocratiques de la Vème République lui ont permis de prendre un virage autoritaire sans précédent. Abus de pouvoir, parlement de godillots, référendum baffoué, atteintes aux libertés, manifestations sauvagemment réprimées, affairisme et j’en passe : il faut dégager Macron de toute urgence même si le successeur recyclera quelques nuisibles.

Depuis quelques années, je me plaisais à dire que la « démocratie était le pire des systèmes à l’exception de tous les autres » reprenant la merveilleuse formule de Churchill. Sa vertu reposait sur la possibilité de botter le cul des incompétents à intervalle régulier ou de relégitimer pour un temps compté quelqu’un de moins mauvais ce qui calmait les perdants et permettait un renouvellement des têtes, des idées. A la réflexion, je me dois d’y ajouter une précision de taille : la norme ce n’est pas le bon grain qui chasse l’ivraie, c’est hélas plutôt exceptionnel. La norme, ce sont des nuisibles qui s’accrochent et utilisent (pervertissent) les moyens de l’état pour ce dessein. Les bons sont rares et n’arrivent en général que trop tard. Il héritent de la m** laissée par les nuls. Puisque la crise en France est une crise de régime, je doute fort que de grands changements puissent intervenir avant d’avoir pris le mur en pleine poire. Avec le temps je me dis que l’abstention est un réflexe normal à toutes les élections intermédiaires sans enjeu et sans intérêt tant le pays est trop centralisé, avec 0 subsiduarité, pire, plusieurs mécanismes de péréquation pour encourager les nuls au détriment des bons etc. Au seul échelon avec de l’enjeu, virer un tyran (même soft) me semble donc nécessaire.

Surveillons donc le mois de janvier. Si nous en restons là, seule Pécresse peut nous débarasser de Macron. Si elle s’effondre – c’est bien possible – il ne restera plus aucun choix. Zemmour reste trop loin au second tour et son offre de service qui se résumait à « faire mieux que Le Pen » tombe complètement à l’eau. Triste plateau de départ, triste choix, triste président(e) en vue.

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s