Stupeur et soulagement

Le président Macron fait semblant de ne pas avoir compris le message. Pour négocier et préparer une sortie à peu près digne, il ne concède simplement qu’il faudra gouverner autrement. Effectivement, il ne pourra plus décider de tout, tout seul. Les 90% de textes idiots et/ou inutiles ne passeront probablement plus. Et c’est tant mieux, les français ont eu un réflexe sain à ne pas lui signer un chèque en blanc. Mention spéciale aux électeurs NUPES (spécialement insoumis) qui ont voté RN pour faire battre les candidats de la majorité présidentielle. On se demandait quelle pouvait bien être la traduction dans les urnes du mouvement des Gilets Jaunes, elle s’est bien vue cette fois-ci.

Nous sommes donc dans la situation qui restait souhaitable à l’issue des présidentielles. A la place des députés godillots, nous aurons donc un président godillot, il mouline des bras, fronce les sourcis, fait des coups de menton mais il sait qu’il doit négocier avec un parlement. Quelle atrocité la démocratie représentative. Il paie ses assemblées de crétins soit-disant tirés au sort, ses textes consternants débatus à 3h du matin par 15 députés etc. Excellente nouvelle. On se paie même le luxe de croire qu’au fond, les institutions de la Vème république autorisaient la démocratie. Le réveil sera sans doute cruel tant les difficultés s’annoncent particulièrement sévères et que cette assemblée semble mal parée pour y faire face. Sans parler des députés LR/UDI qui en fondant se retrouvent miraculeusement dans la position d’arbitres. Il s’opposeront. Un peu. Pas beaucoup. Certains iront se prostituer. D’autres joueront les les incorruptibles en défendant l’étatisme gaulliste, d’autre l’immobilisme soc-dem de droite. Ils n’ont plus de chef, pas le moindre début de commencement de courage pour aller séduire les électorats qui leur ont fui, et ceux à qui l’idée de voter pour eux n’a pas encore traversé l’esprit.

Un fait peu discuté traduit l’évolution du clivage droite/gauche comme le prédit l’avocat toulousain Philippe Fabry : pour la première fois le RN (ou ex FN) a plus de députés que la droite, dite de gouvernement. Les vieux c*** de LR pensent probablement que le macronisme ne survivra pas à Macron et que chacun rentrera sagement au bercail PS ou LR après. Il n’en est rien à mon avis, à cause de l’atomisation de la société française – fait-elle encore société? – et des évolutions démographiques.

Au fond on constate que les boomers, les rentiers du système se sont coalisés récemment derrière Macron pour que rien (dans les grandes lignes) ne changent or cet électorat s’étiole et est appelé à disparaître. Une fenêtre historique s’ouvre pour le RN qui est clairement appelé à devenir le parti majoritaire à droite, il l’est déjà mais on se demande encore si c’est temporaire et s’il est réellement de droite. A lui de profiter de tout ces députés pour se structurer et proposer mieux que des analyses sorties du bar PMU. L’enjeu autour de la commission des finances est donc très loin d’être anecdotique sauf à remarquer que l’ancien monde, que représente Macron malgré ses mensonges et les illusions médiatiquement relayées, continue à se comporter vis à vis des islamo-gauchistes (insoumis) comme jamais il ne se l’autorisera devant cette nouvelle droite.

Contrairement à Fabry, je pense que les institutions mêmes chancelantes, vacillantes, gardent le couvercle bien fermé. De sorte que je ne scrute pas l’horizon pour détecter des signes avant-coureurs de l’effondrement de celles-ci. Elles agissent en cocotte minute. Mais à terme, quand la pression sera trop forte et que le poids démographique dans les urnes des boomers sera mis en minorité, on sera complètement étonné du changement abrupte. Pourtant tellement prévisible. C’est le paradoxe. Y aura-t-il juste avant une fenêtre de tir pour rétablir la vraie démocratie représentative (proportionnelle et nécessité de compromis à l’assemblée nationale via des coalitions) et échapper à un feu d’artifice? Macron voulait dézinguer les chambres, je doute fort qu’en fin de mandat, quand vient le moment de laisser une trace « positive », il soit disposé à proposer un référendum allant dans le bon sens aux français. La pression dans la cocotte va encore grimper un moment…

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Stupeur et soulagement

  1. zelectron dit :

    En vrac :
    680 000 élus c’est une cacophonie inouïe et ça coûte une fortune sachant que les 3/4 d’entre eux sont proprement INUTILES, leur nombre doit être drastiquement diminué (y compris pour les sénateurs et députés , pour ces derniers par ex. un aréopage de 8 ou 9 fraîchement retraités en bonne santé désignés par le sort les assistent dans leur lourde tâche, ils sont issus des circonscriptions avoisinantes et représentent la société civile dans sa diversité, du cantonnier au PDG, les fonctionnaires et apparentés sont exemptés épuisés qu’ils ont été pendant toute leur carrière)

    Une démocratie sans contrôle est un leurre !

    En régime socialiste moins il y a d’activité manufacturière/vivrière et plus il y a de fonctionnaires : serait-ce le cas de la France ?

    – Plus il y a de chômeurs et plus il y a de fonctionnaires

    Moins il y a de croissance et plus il y a de fonctionnaires

    Un fonctionnaire n’est pas exportable

    Pour améliorer notre balance des payements peut-on exporter des fonctionnaires ?

    Le fonctionnarisme est une des formes du socialisme rampant.

    Les fonctions héréditaires de nos administrations et autres systèmes d’emplois à vie sont une bénédiction pour notre croissance économique et innovatrice, hum, hum !

    Votre retraite est avancée cher fonctionnairissime ! Les points d’indice ainsi que votre avancement automatique de 2 fois 3 échelons uniquement dus à votre mérite et au travail exténuant-acharné que vous avez fourni sans résultat positif vous sont signifiés par la présente .

    Cher fonctionnaire ou assimilé ou équivalent ou collatéral, ne vous faites pas de soucis, votre retraite sera abondée par le régime général des gogos qui cotisent pour vous.

    Plus il y a de fonctionnaires et plus l’économie marche à l’envers.

    Les bureaux des fonctionnaires sont chauffés jours et nuits même lorsqu’ils sont en missions de longues durée.

    Un fonctionnaire trouve toujours à s’occuper même si ça ne sert à rien.

    L’utilité de certains fonctionnaires est attestée par eux-mêmes sans demander l’avis des citoyens « ordinaires », corollaire plus un fonctionnaire se croit utile plus il proclame haut et fort (de façon assourdissante) qu’il l’est.

    En général les fonctionnaires s’autocongratulent, s’autofélicitent, se tressent des couronnes de lauriers et chantent leurs louanges sur eux-mêmes sans vergogne, imbus de leur valeur oh, combien éclatante.

    Quand bien même une loi est promulguée, encore faut-il qu’elle ait l’heur de plaire aux fonctionnaires, qu’importe si elle est défavorable aux citoyens ordinaires (taillables et corvéables à merci) . . . à compléter . . .

    ps à part les régaliens de terrain, tout ce qui précède est vrai. Les personnels de terrain tels qu’une infirmière, un professeur, un policier ne sont pas concernés par quelque mesure d’encouragement financière que ce soit, en effet plus ils sont pressurés et plus ils travaillent et moins ils doivent être récompensés afin les maintenir dans l’état de semi-esclavagisme où ils sont réduits afin que leurs camarades des bureaux puissent prospérer, ce sont ceux là qu’il faut éliminer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s