3 réflexions sur les législatives

Si les mass-médias ne s’embarrassent plus à informer pour plutôt divertir, ils leur arrivent encore souvent de faire croire qu’il n’en est rien. Ces moments sont particulièrement instructifs, des mensonges par omission, des fake-news à dessein, des aveux involontaires. L’actu c’est le bac avec son cortège de migrants africains reçus brillamment (A la rentrée on aura les vrais/faux réfugiés champions d’échec etc.), le niveau qui ne baisse pas (les petits ukrainiens ont pu le vérifier, en maths notamment).

  • Les résultats seraient pour une fois proches d’un scrutin à la proportionnelle? Pas vraiment. Mais pour les médias, 89 députés RN c’est évidemment beaucoup trop. D’ailleurs on parle de « majorité relative » pour le président. Voilà qui ne veut rien dire, il n’a pas la majorité, point. On se doute juste que les rescapés LR vont se coucher plutôt que de jouer les arbitres (voir mes articles précédents).
  • Les médias ne sont pas si hostiles au fait que les résultats soient plus proches de ceux d’un scrutin à la proportionnelle… Vont-ils avouer que le mode de scrutin à deux tours, avec des triangulaires (voire plus selon la participation) est un non sens démocratique? Encore plus subversif, reconnaître que la proportionnelle intégrale est le seul et unique mode de scrutin qui permet à une assemblée d’être la plus représentative des opinions du corps électoral?
  • Quelles sont les raisons profondes? Aux municipales on s’inquiétait du vote communautariste sur le plus petit échelon, comment se fait-il qu’on voit un pattern se développer sur un échelon plus large sans que ça ne suscite les mêmes commantaires endiablés?

On voit cette partition du territoire partout se mettre en place : des villes monde avec des jobs connectés à la mondialisation peuplées de bobos qui se sentent plus proches culturellement et dans leur mode de vie avec leurs collègues qu’avec leurs concitoyens. Des cadres et des vieux friqués qui s’isolent dans les banlieues sympas et bien desservies. Des banlieues d’immigrés massés là par la politique de la ville socialiste qui fournit la main d’oeuvre peu qualifiée et assignée à résidence puis, plus loin, des français qui fument des clopes et roulent en diesel qui pensent mal, votent mal, des cons qu’on peut éborgner avec des forces de l’ordre trop contentes de ne pas se frotter avec la vraie délinquance.

Les cadres LR peuvent penser que le macronisme va s’éteindre après la disparition de leur leader. Pour des raisons sociologique, démographique et… avouons-le, des raisons ethnico-religieuses, cette juxtaposition de français va perdurer. Les hommes et le discours doivent changer, les résistances seront fortes évidemment. Mon intuition c’est que celui qui comprendra cette crise de régime avec sa composante démographique pourra faire quelque chose. Celui qui restera planté sur une analyse poussiéreuse en proposant une énième resucée de bonapartisme sera balayé.

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Non Classé, Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 3 réflexions sur les législatives

  1. H. dit :

    Excellent texte. Enfin, un peu de réflexion. Ça fait du bie

    Bonne journée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s