De l’art de ne pas se sentir représenté… Et comment on vous bourre le crâne pour que ce sentiment puisse perdurer en limant l’offre politique.

Sur le site internet du Monde, on peut trouver un test qui détermine en seulement 30 questions, mais gentillement orientées, votre accointance avec les différents partis politiques. Quand je dis que les questions étaient orientées, je préciserais qu’elles l’étaient en fonction de l’idée communément admise dans les médias mainstream de l’échiquier politique, et français plus particulièrement. Selon les points qu’on juge importants après avoir répondu au test, mes résultats diffèrent.

 

Examinons la carte établie par la gauche libérale, elle présente des faiblesses à mon avis mais pose le débat d’une autre manière que celle qui est généralement employée : Pas de distinction gauche/droite sur une ligne en une seule dimension, mais sur deux, en ajoutant la confiance dans l’état ou au contraire la confiance dans les individus.

ppf-02-14

 

Bastiat parlait de ce qui se voit et ce qui ne ce voit pas : Se faire élire par des propositions en faveur d’un interventionnisme étatique se voit, les conséquences en termes d’impôts et de chômage bien après, d’où la concentration d’hommes politiques vers le bas. Pas de chance les conséquences se voient désormais un peu trop…

Selon l’importance que j’accorde à l’extradition d’Eric Snowden, je serais plus proche du Parti Pirate ou de Nous Citoyens, le mouvement lancé par Denis Payre. Ce dernier tient un discours clair et excellent sur les constats mais quand on lui demande d’assumer son positionnement libéral, il se dérobe : Je ne lui en tiens pas tant rigueur que cela. Ce qu’il propose est effectivement uniquement pragmatique mais dans l’esprit des élites et faiseurs d’opinions shootés aux subventions, il est impensable d’aller plus loin que ce que la raison peut inventer de pire et donc l’adjectif libéral s’applique déjà à lui… Ma conviction c’est qu’il vaudrait mieux provoquer le débat avant d’arriver au pouvoir pour disposer des coudées franches au lieu de croire stupidement que la France peut être réformée par surprise.

Thatcher résume tout dans deux phrases : C’était en 1975 lorsqu’elle prenait le parti conservateur. En France… Rien depuis 31 ans.

Voici une objection socialiste habituelle : L’économie va mieux, le socialiste le reconnaît volontiers bien que ça lui arrache la bouche mais il pointe du doigt le fait que dans le même temps les inégalités se sont creusées… N’oubliez jamais que c’est l’erreur d’analyse typique des socialistes, superbement illustrée par le pavé de l’économiste socialiste Thomas Piketty dont on nous fait croire que sa dernière déjection est plus qu’un grand succès de librairie, rien ne prouve que dans une société libre qui rémunère le talent, la prise de risque et condamne réellement sur le plan économique les échecs, les 10% les plus riches font encore partie des 10% les plus riches plusieurs années, décennies après…

Evidemment l’indice de Gini, les inégalités reculent dès lors que tout le monde est tiré vers le bas… Élémentaire mon cher Watson. Pas encore en France!

Sur la banque centrale européenne et inévitablement sur l’euro, la Dame de Fer avait vu juste. Une certaine élite conformiste parmi les conservateurs ont mis fin à son mandat avant que ce ne soient les anglais qui ne s’en chargent, alors qu’au final John Major prenait sa place, elle avait réussi à redresser un pays sacrément malade et permis aux conservateurs de se maintenir au pouvoir pour une durée jamais vue. Voilà qui doit faire réfléchir tous nos amis de l’UMP qui évoque Thatcher pour la grandeur de la personnalité sans prendre le risque de reconnaître le bilan et le courage, la rigueur intellectuelle et la maturation exceptionnelle de ses idées au moment où elle prend les rennes d’un pays en pleine débâcle industrielle et financière.

Cette parenthèse était nécessaire pour pouvoir discuter des résultats forcément discutables du sondage du Monde, selon en France voici mon résultat :

MEP_2014

 

Pirate? Fédéraliste? écolo? WTF???

Selon l’humeur, « Nous Citoyens » peut arriver en tête et les « européens » de l’alliance UDI/MODEM en second ou troisième. La seule chose qui me console c’est de voir figurer en bas de tableau toutes les formations marxistes y compris les officines les plus déguisées en fervents européens… Il y avait une question pour savoir si j’étais pour le subventionnement du nucléaire : J’ai naturellement répondu non du fait de mon aversion aux subventions, rien de tel sur l’éolien… Sacrés journaleux du Monde! A choisir entre toutes les fadaises escrologistes, le nucléaire aura éternellement ma préférence. Parce que j’ai une vision géostratégique, géopolitique forgée par ma culture scientifique (notamment de physique nucléaire) qui cerise sur le gâteau me permet d’avoir les bons ordres de grandeur en tête. Foutez autant d’éoliennes, d’hydroliennes, d’éoliennes géantes offshore que vous voudrez, l’électricité sera toujours et pour longtemps plus chère que celle produite par une centrale nucléaire… Fausse question, mauvaise réponse sans doute.

Au niveau européen, mes choix semblent moins incohérents… Surprise!

Pirate

FDP en Allemagne : Les libéraux en pleine confusion après leur éjection du Bundestag. UKIP en UK : Des libéraux hostiles au fédéralisme absurde qu’on nous vend pour faire fonctionner l’euro bancal et en tant qu’anglais, favorables au libre échange mais fermement convaincus d’une Europe d’états nations.

C’est l’ultime question à se poser mais elle est lourde de conséquence : Depuis le début de la crise de 2008 et les accords sur le mécanisme de stabilité européen ouvrant la porte à des eurobonds, il est clair que les pays du sud et la France ont été protégés : La France, l’Italie et l’Espagne ont pu continuer à se financer sur les marchés grâce à l’euro. Les taux sont montés, Berlusconi a été vidé au mépris des règles démocratiques mais du temps a été acheté sans violences extrêmes pouvant conduire à des révolutions. Même en Grèce qui connaît un retour à la démocratie depuis une petite quarantaine d’année (idem au Portugal). Mais l’autre question sans réponse, n’a-t-on pas construit un système qui grâce à la signature allemande retarde les problèmes et dissuadent les gouvernants d’obédience socialiste à revoir leurs copies une bonne fois pour toute dans l’intérêt même de leurs peuples?

 

Dans ce test il y a du vrai, du faux et de la manipulation ridicule. On ne ne peut pas être à la fois proche des fédéralistes aveugles et utopiques et des eurosceptiques presque prêt à sortir de l’UE…. ça n’a aucun sens, je dois être une énigme scandaleuse pour les journalistes du Monde! A ce stade de ma réflexion, je ne voterai pas pirate, je voterai peut être pour Denis Payre, blanc probablement, mais que ces élections ô combien importantes sont délicates!

 

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour De l’art de ne pas se sentir représenté… Et comment on vous bourre le crâne pour que ce sentiment puisse perdurer en limant l’offre politique.

  1. « On ne ne peut pas être à la fois proche des fédéralistes aveugles et utopiques et des eurosceptiques presque prêt à sortir de l’UE… »

    exact, j’arrive à des résultats voisins

    • Duff dit :

      Faut dire qu’un journal comme « Le Monde » confond – et probablement volontairement – UE et Europe. Je suis européen mais je suis très insatisfait de la prison technocratique qui s’attaque aux démocraties des pays membres. Mais non dans leur esprit, si on est anti-UE, on est au mieux un populiste voire un vilain extrémiste super méchant…

  2. j’aime bien votre premier graphe mais « gauche / droite » pour moi ne veut pas dire grand chose

    par contre ils sont tous ultra-étatistes ça inutile de le nier

    et je constate aussi qu’ils ont (encore) boycotté le parti libertarien de france

    http://www.parti-libertarien.com

    • Duff dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire : Je ne suis pas du tout satisfait de cette présentation, moi non plus. Après chacun y met ce qu’il veut pour définir un socle de valeurs ou de visions dites de gauche ou de droite. C’est là que ça devient difficile surtout si on emploie le terme « valeurs ». L’ouest de la France est encore assez catholique et le sud-ouest un peu plus protestant et pourtant ça vote au centre-gauche malgré les traces encore présentes des valeurs chrétiennes. Donc out la religion.

      Une réflexion trop sommaire me fait pencher plus sur une vision au sujet du rapport au temps : La droite est conservatrice, c’est à dire envisage l’avenir avec respect des traditions et de l’histoire tandis que le progrès à gauche viendrait non pas d’une main invisible mais d’une volonté constructiviste.

      Ma définition me permet de comprendre l’opposition sur le mariage pour tous ; Avec le PACS, les socialistes voulaient étapes après étapes arriver au mariage gay : Ils ne s’en cachent plus et disent qu’il faut forcer la main aux peuple encore réticent qui s’y fera et ne reviendra pas sur la mesure et ils prennent en exemples (mauvais) la peine de mort et l’avortement. En réalité ce libéralisme sociétal est purement fortuit et on le voit bien sur d’autres lois qui sont en incohérence avec l’argument de la libre disposition de son corps (interdiction de la prostitution).

      Compte tenu des exemples polémiques que je prends, il faudrait naturellement creuser. Je constate que tous les doctrines qui ont cherché à faire table rase du passé ou pire le réécrire ont toutes inspiré les totalitarismes du XXème siècle ou même les révolutionnaires français qui se dotaient d’un nouveau calendrier, abolissaient la religions et qui ont fini par couper les têtes de ses opposants et pour finir de ses chefs…

      Cordialement

    • Duff dit :

      Longue vie à votre mouvement, soit dit en passant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s