UMP : L’énigme Juppé et une impression…

Cette semaine, France 2 par l’entremet politique qu’est « des paroles et des actes » a offert une tribune exceptionnelle à Alain Juppé comme rarement un candidat déclaré à la présidence de la République ait eu droit par le passé. Une émission très longue avec des questions de tous ordres avec les intervenants « spécialistes » de la chaîne et deux débats avec un crétin obscurantiste du PS et la jeune effrontée mais polie du FN. Ce simple constat interpelle tandis que ce n’est pas Juppé qui est au pouvoir et voulant justifier sa politique mais qu’il n’est qu’un simple opposant parmi d’autres issus d’un parti d’opposition au leadership contesté par un autre parti, le FN bien entendu.

juppe_2

Avoir confiance en quelqu’un qui promet de ne faire pas grand chose rassurait beaucoup, mais ça c’était avant…

A l’instar des sondages élogieux en fin d’émission, globalement la popularité d’Alain Juppé est à son zénith, on nous vend du Alain Juppé à tire larigot comme le rassembleur capable de sortir la France du pétrin sans heurts, sans cris, dans l’unité fraternelle magique et les bisous qui vont avec. Cette construction médiatique sonne totalement faux compte tenu de la situation explosive dans laquelle les politiques élus par des français abusés par les médias et – il faut bien le souligner – du fait de leur paresse intellectuelle, nous ont plongé. Autre curiosité, Juppé, l’homme froid et détesté qui a reculé lors des grèves de 1995, serait-il subitement devenu le sage qui en un mandat (il aurait 77 ans à la fin en cas d’élection en 2017) remettrait la France sur les rails ? Apogée de ce cirque médiatique risible quand on prend la peine de prendre de la hauteur afin de contempler ce joli tableau ridicule remis dans un contexte d’au moins 3 décennies, j’ai découvert l’existence d’un compte Twitter «les jeunes avec Juppé ». En quoi un homme du passé de surcroit condamné par la justice pour des pratiques politiques qui révèlent une dérive monarchiste, digne de l’ancien régime, serait devenu subitement le recours idéal ?

92128468

On a fait de la merde mais comme maintenant on est expérimenté tout va âtre génial!

Deux constats émergent sur l’opposition « raisonnable »  à savoir l’UMP à la différence du FN, Sarkozy est revenu avec son énergie et son art de bousculer (souvent maladroitement) les idées reçues et la progressive montée en puissance de Bruno le Maire. Sur ce dernier, j’attends fébrilement de connaître son score : S’il s’approche des 20%, Sarkozy sera obligé de composer avec lui et de reconnaître implicitement qu’il sera le dirigeant de demain. A la différence de l’étrange soutien d’une certaine jeunesse à Alain Juppé, il semble que les jeunes issus du centre ou de la droite soutiennent massivement Bruno le Maire, à l’issue du scrutin final, je serais curieux mais hélas jamais exaucé, de connaître l’âge moyen des soutiens de chaque candidat. Cette semaine ma twitt list s’interrogeait sur l’engouement pour Bruno le Maire, c’est bien l’impression – non représentative et objective – que j’avais aussi. Son slogan le « renouveau » est certes creux autant qu’éculé mais il ne cumule pas les mandats et a démissionné de la fonction publique, préalable indispensable à la crédibilité de ses propositions. Cette solitude qui découle de la mise en pratique de ses paroles à ses actes le rend très singulier et crédible pour bon nombre, les jeunes en particulier, vaccinés qu’ils sont des beaux discours suivis d’aucun acte dont Juppé et Sarkozy se sont rendus coupables et champions.

Juppé  le « libéral » français incapable de répondre à l’étrange capitalisme chinois. Un casse tête quand on avance dissimulé sans conviction profonde…

Sarkozy veut s’entourer de jeunes nous dit-on. On y voit une manière de contrecarrer Alain Juppé présenté comme vieillissant et dépourvu de l’entrain nécessaire pour surmonter les résistances de la société française corporatiste et à nouveau féodalisée. J’ai toujours pensé qu’Alain Juppé servirait d’excellent sparing partner à celui qui oserait défier l’ordre établi par les médias et l’oligarchie profiteuse du capitalisme de connivence installé depuis des décennies au sommet de l’état français. Deux dernières questions sont donc soulevées : Est-ce que Sarkozy élu dans un fauteuil en 2007 qui a échoué pourrait le faire enfin ? Je n’y crois plus à titre personnel, est-ce que le Maire va réussir à être en situation ? Je l’espère.

hollande bricolage

Face à cette débâcle aussi dramatique qu’annoncée, il vaut mieux perdre en ayant raison que de gagner en ayant tort.

Ne croyant plus dans la parole politique, je sens qu’une fois de plus je serai déçu, Nicolas Sarkozy est venu brouiller les cartes d’un jeu qui semblait clair : Juppé pour réformer mais pas trop surtout face aux puissants corporatismes, des jeunes désabusés et lucides sur le ventripotent état français qui ne sait plus comment vivre sur le dos des actifs soutenant #BLM (comme on dit), le seul posant avec François Fillon un diagnostic terrible sur la France. A entendre Juppé se dire « libéral » sur les ondes de France 2 me redonne espoir, comme je le notais dans mon précédent billet, le mot est désormais assumé par l’opposition aux socialistes taxateurs et liberticides. Bruno le Maire a un boulevard qui s’offre à lui malgré une défaite à l’élection du président de l’UMP, pour incarner une solution, une vraie, enfin une vraie, alternative politique : Qu’il s’en saisisse et dépasse la communication, s’il y parvient, il sera président en 2017.

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour UMP : L’énigme Juppé et une impression…

  1. Bonjour Duff,

    Encore des mauvais acteurs dans des scénarios devenant franchement proche du vomis.
    Une personne me demandant comment il se faisait que des gens honnêtes de droite et de gauche ne puissent pas se rassembler pour relever le pays. Je crains que la réponse est simple: tout le monde se connait ayant tous eu les mêmes enseignants ayant tous trempé dans les mêmes sauces, et ententes entre copains.

    Cordialement,

    Jacques

    • Duff dit :

      Bien d’accord avec vous.

      Le film qui va se jouer présentera un mauvais scénario avec de mauvais comédiens.

      Il est facile de prédire qu’il sera mauvais.

      Cdlt

  2. Sultana Cora dit :

    je découvre votre blog et je promets de l’ouvrir chaque matin en même temps que mes yeux, juste pour me « mettre en joie »
    même impression et même espoirs que vous face à Bruno le Maire rencontré lors d’un de ses meeting – mais serons nous un jour heureux ou éternellement insatisfaits??
    on connait bien sûr la solution: prenons le pouvoir !
    mais comme ce n’est pas possible et que d’ailleurs nous avons mieux à faire, l’autre solution consiste à leur enlever un maximum de pouvoir pour au moins limiter leur capacité de nuisance
    et c’est tout le sens du combat de ceux qui veulent limiter le rôle de l’État,
    et de la révolution Reaganienne « empowering people »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s