Le progressif naufrage d’Éric Zemmour

Mais quelle mouche l’a donc piqué ce samedi soir chez Laurent Ruquier dans son talkshow « On n’est pas couché » ? Le pourfendeur de tous les conservatismes hostiles à mai 68 ne pouvait guère ignorer qu’il n’évoluerait pas dans un environnement favorable à ses thèses dans cette émission, avec les nouveaux chroniqueurs et les invités du soir, tous des produits du relativisme culturel socialiste et de la fonctionnarisation de la culture, des lettres et de la propagande cinématographique subventionnée. Presque toutes les chapelles divinisées par la gauche bobo étaient recueillies prêtes à vomir leur haine envers leur antithèse avec la générosité et la tolérance qu’on leur connaît et qu’elles prêchent avec tant de miséricorde…  Nous avions donc le cinéaste ou chanteur camé (je n’ai même pas cherché à savoir), l’actrice québécoise – venue faire carrière dans un pays qui accorde certainement plus facilement des subventions à des artistes dépourvus de talent que chez elle – Michel Denisot qui nous a servi de la soupe froide insipide bien-pensante ce qu’il lui a valu une pique acide de la part de Zemmour, Aymeric Caron, à qui même Bruno Roger Petit fait honte ( !!! ), la douce Léa Salamé – psychologue de bistrot – et l’animateur n’ayant jamais brillé par son impartialité quoique n’étant pas, c’est vrai, un activiste gay hystérique. Comme invité politique, Ruquier recevait le pape de la décadence selon Zemmour, rare point d’accord partagé avec lui ce soir-là : Daniel Cohn Bendit. Un plateau en or massif donc…

triple-facepalm-picard-812

La redevance TV va augmenter. Ruquier pourra payer encore plus cher ses amis venir discuter de l’avenir du monde.

Avec le temps, il y a probablement de moins en moins de nostalgiques du couple de snipers que Zemmour formait avec Éric Naulleau néanmoins, Zemmour n’a pas pu s’empêcher de renfiler le costume pour intervenir intempestivement et avec une certaine agressivité.  Avec un tel plateau, hostile à Zemmour et d’un niveau rasant les pâquerettes, c’était à se demander si Ruquier ne lui avait pas tendu un piège – archi prévisible – mais dans lequel Zemmour allait nécessairement tomber par excès de gourmandise. Si tel était le plan prémédité de Ruquier, il a parfaitement fonctionné pour une raison qui échappe à Éric Zemmour autant qu’au fil des ans sa pensée, engluée dans une nostalgie maladive et aveugle aux raisons qu’ils l’ont amené à la télévision ainsi qu’à son remplacement par Natacha Polony, son alter-égo féminin au Figaro. Zemmour dérange car ses constats sur les effets de l’immigration de masse dans le cadre du « modèle social » français font mal et tordent le cou aux inepties antiracistes dont il a aussi démontré la supercherie intellectuelle reliée à l’instrumentalisation qu’en faisait Mitterrand dès que la débâcle économique des socialistes au pouvoir se faisait sentir, un rideau de fumée pour diviser les français, la droite en particulier. Polony est exactement sur ce crédo aussi, elle affirmait il y a peu qu’il fallait combattre le FN tout en se disant hostile à la mondialisation, au libre-échange et comme par hasard au libéralisme. Comme Zemmour.

Facepalm_-_-

Natacha Polony n’aurait pas supporté le gauchisme d’Aymeric Caron. Facepalm.

L’un comme l’autre ont eu la vanité de croire qu’il devait leur présence médiatique à leur talent intrinsèque et que l’époque réclamant plus de débats, des polémistes dérangeants pourraient par leur verve, leur érudition, se faire une place dans la bouillie médiatique. Il y a bien des éléments qui plaident en faveur de cette idée : Zemmour quoiqu’élève recalé à l’ENA dispose de quelques bases économiques qui lui permettent de sentir qu’en France une page va se tourner et que le « modèle social » français vit ses dernières heures : La concurrence exacerbée par la mondialisation et la pression des migrations de populations pauvres vers la France accélèrent les déséquilibres budgétaires de la sécurité sociale. Or en gaulliste chevènementiste, c’est-à-dire en étatiste penchant à gauche et très patriote, il ne peut se résoudre à l’idée que le modèle doit évoluer et que sa jeunesse passée dans un contexte de prospérité économique sous une ère d’économie planifiée est une heureuse coïncidence, pas un modèle soutenable. En clair, Zemmour ne veut pas comprendre que le socialisme qu’il défend est la source de nos malheurs actuels et de ceux qu’il dénonce avec le seul élément subversif et paradoxal de sa pensée : On peut franchement douter depuis la montée en puissance du radicalisme islamique de la fin du XXème siècle de la solubilité de l’islam dans les démocraties libérales occidentales.

Les merveilles du CNR ou héritées de Vichy doivent être maintenues ad-vitam eternam.

Au moment de son remplacement par Natacha Polony qui s’honore de combattre le FN en faisant la promotion des principaux arguments de celui-ci, je me suis demandé véritablement quel pouvait bien être le rôle exact de la prétendue subversion de Polony ou de Zemmour. Ma thèse est la suivante : Ils dérangent (un peu) mais n’appuient pas là où ça fait mal et ont donc une fonction utile et même inconsciemment servile au système de pensée qu’ils croient naïvement dénoncer. En s’interrogeant ouvertement sur la compatibilité actuelle du clergé musulman en France avec les valeurs de liberté politique et individuelle, en leur glissant un Tariq Ramadan au talentueux discours elliptique, ils assurent l’idée que la « droite » est intrinsèquement hostile aux français originaires du Maghreb. Ségolène Royale peinant à convaincre ne put en profiter, son ancien compagnon bien davantage 5 ans plus tard. Au-delà de l’utilité électorale de cette manipulation, il y a aussi une utilité historique ravivée malencontreusement par François Hollande saluant Jules Ferry comme acte fondateur et ridicule de son début de quinquennat : La colonialisation de l’Afrique fut décidée par la gauche au nom du devoir de races supérieures d’éduquer les races inférieures au grand dam de la droite. Jaurès avait bon dos de soutenir le capitaine Dreyfus, quels ne furent pas ses mots à l’encontre des juifs une dizaine d’années plus tôt dans la presse locale… Polony et Zemmour refusent de voir que le « modèle social » français qui voit chaque année 1 point de PIB contrôlé en plus par l’état pousse les individus à optimiser fiscalement leurs impôts via des niches à l’efficacité économique contestée par la cour des comptes années après années. Il pousse les français à chercher des subventions, aides, allocations à tous les guichets toujours plus nombreux, il pousse le subventionnement de la culture, des associations obscures dissimulées derrière celles qui ont pignon sur rue et dont l’action émeut les foules… Bref ils refusent de dénoncer le clientélisme tantôt proche de la corruption électorale tantôt de la propagande étatiste qui dans une mécanique aussi implacable que perverse pousse les français à aspirer à vivre aux crochets des autres contribuables plus que de leur talent, de leur mérite et pire de leur utilité sociale dans une société où la solidarité obligatoire s’est substituée à la charité.

repbisou

Être socialiste c’est plus que bien. C’est vouloir le bien. Que tout soit bien. Parce que c’est bien comme ça et pas autrement. Conformément à la volonté des autres sur moi c’est ce qu’il y a de mieux. Surtout quand les autres paient. Surtout quand c’est moi qui décide du mieux pour les autres…

Dans quelle trajectoire Zemmour s’inscrit-il ? Son malaise identitaire révèle la faiblesse inquiétante de la France sur ses valeurs séculaires et ce qui fondamentalement assoit ses valeurs démocratiques, toutes abîmées par les ressorts maléfiques du socialisme. Il ne comprend pas qu’aucun pays démocratique et libre ne peut exiger à ses nouveaux arrivants de se dénuder et d’accepter sans discuter de revêtir de nouveaux habits fournis par une caste établie, sure d’elle, certaine de la supériorité de ses idées. Salamé le débusque quand dans sa relativisation de l’action pourtant maléfique de l’état français, il en venait à presque à dédouaner Vichy de l’abandon de l’arrêt Crémieux qui avait pourtant permis à sa famille de devenir française. Faute autrement plus ignoble à mes yeux que d’avoir laissé les banlieues de Seine Saint Denis se ghettoïser. Dans sa défense maladroite de la France, Zemmour oublie qu’en 2014, la basilique de Saint Denis justement, abritant les sépultures des rois français est cernée de quartiers populaires – comme on dit – et que les travaux du RER B avait provoqué des infiltrations telles que des os se sont fait jour dans certaines cryptes. S’il veut trouver plus français, patriote et révolté que lui, il n’aura pas besoin de chercher bien longtemps !

Décès-de-Richard-Descoings-la-réaction-virulente-dAlain-Soral

Comment définir l’épaisseur du trait sur le plan intellectuel entre : Patriotisme/solidarité/fraternité confessionnelle entre cathos et musulmans avec Nationalisme/Socialisme/antisémitisme?

Le repli identitaire malheureux de Zemmour est symptomatique de la dérive de la société française s’enfonçant dans le relativisme économique, intellectuel, culturel à l’œuvre en France depuis que le chômage et la dette rongent le paysage politique. Zemmour a même avoué pêcher des informations sur le site d’Alain Soral qui annonce la couleur avec une égalité, somme toute socialiste, jalouse, envieuse, conspirationniste et une réconciliation alors qu’aucun conflit n’a éclaté dans le but unique de fédérer les « antisionistes » (comprendre les antisémites qui exploitent avec acharnement les failles qu’Israël laisse entrouvrir soutenue maladroitement par des français de confession juive), on mesure mieux l’impact fort de la charge de Léa Salamé. Où va-t-il ? Finira-t-il comme le comique déchu Jean Roucas ? Pourra-il se sentir à l’aise célébrant Jeanne d’Arc au beau milieu de révisionnistes à moins que Marine Le Pen ait, vraiment, fait le ménage ? Le féru d’histoire se laissera-t-il abuser par son adoration envers Poutine sans voir que celui-ci, derrière la propagande risible occidentale, piétine gentiment la démocratie et ses prérequis ? Zemmour file un mauvais coton et il n’y rien de plus étrange et pâteux en bouche pour ne pas dire pire, dans cette France déliquescente que de constater qu’un intellectuel comme lui, avec son histoire, sa culture, ses références, s’abandonne aussi tristement à un explosif mélange de socialisme et de nationalisme.

Zemmour contre tous, Zemmour contre lui même, Zemmour contre la France?

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Sociétal à la con, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le progressif naufrage d’Éric Zemmour

  1. bebert4 dit :

    Les banlieux se guettoisent volontairement

    • Duff dit :

      Bonsoir,

      je ne dis pas que Zemmour a faux sur toute la ligne. Il faudrait que je relise mon billet mais j’ai entendu beaucoup d’interviews de Zemmour suite à mon billet et la parution de son livre. Il y a un point qui ressort c’est que beaucoup de médias vante le multiculturalisme aveuglement alors que dans les faits l’islam est profondément antilibéral mais chut on n’a pas le droit de le dire. C’est une des raisons de mon désaccord avec Zemmour : Il pourrait critiquer l’islam sur ce point hors il est lui même antilibéral ce qui fait que ses analyses tombent souvent à plat ou sont frappées de contradictions majeures…

      De plus Je note que depuis la sortie de son livre, il n’assume absolument pas le fait de faire le jeu de la droite antilibérale incarnée par le FN : La dessus, les merdias n’ont pas tort de le confronter directement à ses opinions…

      Les banlieues sont des ghettos pas seulement à cause du chômage et de l’islamisation, on a acheté une forme de paix en laissant les trafics prospérer. Or qui dit prohibition dit violences et trafics : Pourtant aucun conservateur de droite n’est prêt à légaliser le cannabis même sous certaines conditions pour l’encadrer : Cette erreur se paiera éternellement dans ces banlieues devenues clairement incontrôlables prêtes à se mettre en feu si on ose un jour débrancher les aides sociales qui ruinent pourtant notre pays.

      La dessus, même si mon analyse diffère de Zemmour sur les causes, j’admets la conséquence qu’il prédit : On va connaître dans les banlieues des heurs et des épisodes de violence énormes.

      Cdlt

  2. bebert4 dit :

    Erratum:banlieues

  3. Ping : Zemmour voué aux gémonies, en est-il vraiment le seul responsable ? | Vous reprendrez bien un peu de socialisme?

  4. simple-touriste dit :

    Il était assez caricatural, mais il disait quelques vérités gênantes ‘où une certaine utilité; mis ces dernières années Zemmour sombre dans la caricature de son idéologie, comme s’il était « accroc » à la controverse et qu’il devait augmenter les doses.

    • Duff dit :

      Bonsoir,

      Mon article a près de 8 mois, entre temps Zemmour s’est calmé et s’est fait vidé de itélé pour des propos qu’il n’avait pas tenu et qui quelques semaines plus tard se disait être « Charlie » au nom de la liberté d’expression.

      Il me semble qu’à force de croiser le fer avec des libéraux qui lui disaient depuis des mois que les libertés régressaient en France, le cher Eric a mis un peu d’eau dans son vin. Non pour ne plus risquer de se faire définitivement éjecter du système médiatique mais parce qu’il semble réaliser que sa critique de l’égalitarisme socialiste a beaucoup de points de convergence avec la critique libérale du socialisme. Ces derniers jours il nous a cité Toqueville là dessus…

      C’est pas à son age que j’attends une conversion au libéralisme (même partielle) mais par rapport à ses sorties les plus virulentes de 2013/2014, Zemmour s’est clairement repris.

      Cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s