Les droites occidentales en lambeaux après 30 ans de socialisme

Le monde occidental traverse une période paradoxale de son histoire : Les courants politiques sensés s’opposer au socialisme sous toutes ses formes à savoir politique, sociétal ou économique, n’ont jamais semblé être aussi désunis qu’aujourd’hui tandis que le constat sur l’échec patent du socialisme n’a jamais été aussi évident.

Revenons en arrière et synthétisons les faits : Suite aux chocs pétroliers des années 70, au désordre monétaire après l’abandon des accords de Bretton Woods, à l’inflation, les politiques se sont lancés dans des politiques de relances keynésiennes dont nous ne sommes plus jamais sortis. La dépense publique ramenée en pourcentage du PIB, stable dans beaucoup de pays au cours des 30 glorieuses, s’est mise à augmenter : Coup de sifflet final de la période de reconstruction et donc de rattrapage. Non la guerre ne purge pas les problèmes, au-delà des drames humains, elle fait perdre du temps : La remise à zéro des compteurs parfois souhaitable se fait au prix d’une terrible régression, les tickets de rationnement ont perduré en France plusieurs années après la guerre.  Au cours des années 80 et 90 le politiquement correct s’installa et s’amplifia au fur et à mesure que les leaders de mai 68 s’emparèrent des organes de pouvoir : Politique, médias, multinationales. Le résultat de ces 30 années d’errances économiques et plus globalement intellectuelles c’est un monde dangereux, façonné par les fanatismes, un occident décadent éloigné de ses valeurs qu’il tente encore d’imposer par la force et non par la raison, et propice aux crises financières gravissimes.

caca

A force de dire et faire des conneries, des clowns deviennent plus sérieux.

Comme je le mentionnais dans mon précédent billet, Hollande, Valls, Fabius, Caseneuve  et Taubira récoltent les fruits pourris de 30 années d’égarement de la France : Ils sont coupables de leur nullité absolue, certes, mais payent l’addition que leurs prédécesseurs leur ont gentiment laissé.  Les attentats récents ont un mérite après l’horreur et la sidération : délier les langues. Tout ce que j’ai entendu ne va pas toujours dans le bon sens mais l’éducation nationale en a pris pour son grade, le dénuement honteux de nos forces de police, de notre armée et de la farce qu’est devenue notre justice sont des constats qui s’imposent : Plus la dépense publique a augmenté plus le régalien indiscutable a été maltraité. Etrange paradoxe qui ne s’explique évidemment que par le clientélisme électoral et la puissance de la nuisance des syndicats extrémistes. Suivant la politique depuis les années 80, j’affirme que cette réduction du régalien, l’excuse aux facteurs sociaux et cette incroyable mansuétude envers le crime découlent directement de cette pensée magique mais surtout unique du gauchisme 68ard.

La France

La France se cherchant des causes extérieures

En réaction, les peuples occidentaux plus ou moins conscients de cette évolution réagissent : en France, on a vu La Manif Pour Tous affirmer une volonté conservatrice du mariage et de la filiation : Bien qu’étant plus libéral que ces gens et me foutant totalement du mariage homosexuel (ça ne change rien à mon mode de vie et je souhaite que personne ne m’impose le sien) j’avais trouvé cette réaction saine. Enfin les français se mobilisaient pour défendre leurs valeurs, leurs conceptions etc. Il serait encore plus souhaitable que les français se mobilisent contre le chômage mais comme c’est une question individuelle et non de civilisation comme les questions éthiques soulevées par la filiation (PMA/GPA) le sujet n’avance pas ou par rejet dans les urnes ou carrément rejet des urnes. Face aux activistes de LMPT les candidats à la présidence de l’ex UMP ont révélé au grand jour les fractures irréconciliables qui traversent les droites occidentales. Bruno Le Maire défendait une position plutôt centriste favorable au mariage homosexuel, Hervé Mariton militait pour une opposition claire de conviction libéral-conservateur qui devrait être celle de la droite occidentale et Nicolas Sarkozy, dépourvu de conviction, mais tacticien raconte ce que l’auditoire du soir veut bien entendre. Pour désigner le président de l’ex UMP, la soumission au politiquement correct a gagné : Nicolas Sarkozy a gagné avec 65% des voix de… 130 000 votants. Le RPR comptait 800 000 adhérents à lui tout seul en 1986, où sont-ils passés depuis que le RPR et la moitié de l’UDF ont fusionné ? Comme quoi les plateaux tv ne commentent que les votes des gens qui par fanatisme ou aveuglement d’une manière générale se rendent encore aux urnes et font vivre la pseudo-démocratie au sein des partis politiques.

Mouiller la chemise pourquoi pas mais vaut mieux avoir des résultats sinon les communistes de la CGT ne se sentent pousser des ailes pour vous la déchirer..

Mouiller la chemise pourquoi pas mais vaut mieux avoir des résultats sinon les communistes de la CGT ne se sentent pousser des ailes pour vous la déchirer..

Tout le monde occidental est gagné par une contestation classée à droite des partis traditionnels : en Allemagne Angela Merkel est contestée par la CSU voire par l’AfD pour ses positions inutilement bienveillantes envers les fameux migrants…  Les journalistes français découvrent avec stupéfaction que oui il était facilement prévisible qu’au beau milieu de réfugiés de guerre protégés par la convention de Genève il pouvait se glisser des terroristes entrainés en Syrie qui voulaient nous tuer. Maintenant on peut affirmer preuve à l’appui que la presse, subventionnée au motif de la pluralité des opinions, nous tue (saufs celles qui dérangent voir l’amnistie fiscale accordée à Médiapart et les tentatives de sucrer celles de Valeurs Actuelles). Au Royaume Uni c’est UKIP qui sert de corde de rappel aux conservateurs. Non l’UE n’est pas libérale et s’occupe de ce qui ne la regarde pas. Abattre la concurrence monétaire était une imbécilité qui naturellement débouche sur les quantitative easing et les désordres monétaires sans apporter de vraies solutions hélas devenues invendables politiquement. Aux USA c’est le clown Donald Trump qui est ridiculisé par la presse aux ordres qui à son tour ridiculise les candidats du système népotique. Milliardaire, il finance sa campagne personnellement ce qui lui accorde une liberté de ton que les autres n’ont pas. A côté de ses inepties droitières ou sécuritaires, il est le seul à dire enfin que le monde serait plus sûr si on avait foutu la paix à d’horribles dictatures nationalistes (et socialistes n’oublions jamais ce que sont les partis baas en Syrie, Libye et en Irak). La soumission de la droite française au droit-de-l’hommisme incarné par des tocards notoires comme BHL a conduit à l’intervention en Libye qui sera sans fin (Le gentil Serval a une armée derrière lui). Le second pour le moment dans les sondages est le chirurgien Ben Carson, opposé à l’avortement et j’en passe par son conservatisme exacerbé. Le Tea Party a peut être servi de catalyseur d’idées mais entre libertariens, conservateurs ou néo-cons on n’a jamais vu une fracture pareille.

On peut chercher tous les pays qu'on veut, rien n'y fait : La dépense publique TUE l'emploi marchand, la prospérité économique en général.

On peut chercher tous les pays qu’on veut, rien n’y fait : La dépense publique TUE l’emploi marchand, la prospérité économique en général.

Jamais la droite française ou occidentale  n’a semblé aussi divisée au même moment où les mensonges de gauche s’effondrent les uns après les autres nous laissant une France et un occident bien mal en point. Nicolas Sarkozy a eu le nez creux en baptisant la feu UMP en « Les Républicains » : son mouvement est traversé par les mêmes turpitudes que la droite américaine et anglo-saxonne en général : un rejet de ces élites corrompues intellectuellement si ce n’est plus, un schisme entre les identitaires conservateurs et les centristes qui croient encore à des solutions vaguement libérales sur le plan économique et fédéraliste sur le plan européen. Monter en épingle le Front National comme survie peut effectivement marcher pour François Hollande : mais dans quel monde vit-on alors qu’il cherche désespérément à extirper le PS du marxisme alors que chez les anglo-saxons la tentation est au communisme : Jeremy Corbin en UK et Bernie Sanders aux USA, Donald Trump servant magnifiquement les intérêts de ceux qui vivent de la diabolisation des idées de droite, fussent-elles stupides. Pourtant la sanction des urnes récemment fut claire : ceux qui ont osé mener les réformes un tantinet libérales ont été réélus. Compte tenu de la pente et de l’histoire récente, il est vraisemblable que la France sombre dans l’autoritarisme. Le fait nouveau de ces dernières semaines, c’est qu’il est bien difficile de savoir si ça viendra du PS ou du FN compte tenu de leurs propensions naturelles à l’expansion de l’état et de leur dirigisme planiste, à la suppression des libertés individuelles et publiques au motif du terrorisme encouragé depuis une bonne vingtaine d’années.

Bernie Sanders ou Jeremy Corbin : Ce n'st parce que Tsipras a baissé son froc que vous pourrez garder le votre.

Bernie Sanders ou Jeremy Corbin : Ce n’est parce que Tsipras a baissé son froc que vous pourrez garder le votre.

Trevidic l’a dit sans détours : on en a pour 10 ans au moins, espérons que les prophéties auto-réalisatrices des Zemmour & cie ne se réalisent pas : l’inexistence intellectuelle de la droite, sa capitulation devant  le politiquement correct et sa division organisée et planifiée plonge le pays dans un vrai chaos. Je pensais que la France ressemblait à l’UK  des années 70 mais je trouve de plus en plus de parallèles malsains avec les années 30.

 

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s