Jubilatoire! Les masques tombent les uns après les autres!

Dimanche dernier, François Fillon n’a pas entendu que les résultats s’affinent pour reconnaître sa défaite tant elle devait lui paraître anecdotique face au choc politique en cours sous nos yeux. En quoi le fait que Marine Le Pen soit passée de 23% à 21.3 et lui de 18.5% à 20% changeait la donne tandis que les deux candidats passés par les primaires des deux partis de gouvernements, depuis le début de la Vème République, étaient passés à la trappe? Certains naïfs regrettent le score « élevé » de Nicolas Dupond Aignant, notre futur premier ministre, privant Fillon du plaisir de se faire étriller par Emmanuel Macron au second tour! Depuis dimanche, on devine de plus en plus nettement les contours de la recomposition politique tant les masques tombent les uns après les autres.

J’ai longtemps cru qu’avec l’UMP, qui décevait sur l’immigration excessive et ses conséquences, et une partie du parti populiste à sa droite, il y avait de quoi constituer une force majoritaire en France, prête à réformer pour nous débarrasser du socialisme mitterrendien. Quand j’ai publié mon analyse selon le diagramme de Nolan et au soir du débat sur TF1, dont on peut exfiltrer le passager clandestin Hamon, je voyais bien que les 4 France étaient irréconciliables. J’ai enfin ouvert les yeux dimanche soir et dans les jours qui ont suivi. Ces députés conservateurs qui n’ont en rien réformé la France pour les mêmes raisons qui les ont poussé à minauder sur les résultats du premier tour, incapables de désigner le pire entre un réformateur (pourtant léger) centriste et une folle dingue aux solutions inopérantes car socialistes, voire carrément démentielles, m’ont beaucoup aidé. Qu’ils cessent de rêver, non LR ne gagnera pas les législatives pas plus qu’ils n’éviteront la fracture de leur mouvement. Les courants qui les animent tirent dans trop de directions divergentes. Le 23 avril, les français ont balancé un énorme « MERDE » à la gueule de tous ces trous du cul qui prétendent comprendre les français depuis 30 ans en leur pétant au nez et en les prenant pour des enfants au QI attardé. On le voyait déjà venir avec la tentative détonante, qu’on croyait juste absurde, d’Henri Gaino de se présenter et de chier sur la tentative de Fillon d’imposer un programme libéral de réduction du poids de l’état dans nos vies. Pour évacuer la contribution décisive à l’échec de Fillon du poids des affaires, des « ténors » (bientôt des castrats) ont commencé à prétendre que c’était de la faute de son programme. Alors que 20% des français s’étant exprimés avaient défendu le projet malgré les révélations ébranlant la stature personnelle, le vrai visage des Gaullo-étatistes ne comprenant rien à la mondialisation, sans colonne vertébrale intellectuelle sérieuse, mués par leur intérêt personnel, fut outé mais pas à l’issue de leur plein gré, comme on dit. NDA a révélé que ses idées agissaient sous un faux nez pour le FN, Mélenchon incapable de dire d’emblée, dès dimanche soir, la fracture qu’il l’oppose au FN (elle est si tenue) tous ces éléments vont dans le même sens: une clarification historique. Quand De Gaulle appelle Jacques Rueff pour réformer, ses prétendus successeurs appellent Jacques Sapir. Toute est dit. Un économiste d’extrême gauche, hostile à l’€ car celui-ci interdit les folies étatistes. En financier mondialisé, pour qui le mépris envers la populace est fantasmé par les populistes, je dirais qu’il faut shorter toute cette merde. Que le dégagisme aille au bout. LR et UDI doivent sauter et qu’on sépare enfin l’ivraie du bon grain pour que Macron ait une majorité constituée de réformateurs.

Le vrai clivage était non pas entre mondialiste/multiculturalisme vs gens enracinés mais entre réformateurs et socialisme. Le premier clivage restera et par mon métier, étant mondialiste par essence et enraciné de cœur, je mets ce combat entre parenthèses tant l’urgence l’exige. 6 millions de chômeurs, 2200 milliards de dettes, un gamin sur 4 qui naît dans une famille pauvre, le terreau de tous les pires. Ajoutons les méfaits directs et indirects de la guerre perdue face au cannabis… Vu la sociologie du vote Fillon, seuls ceux insultés de « traîtres » pour leur soutien clair à Macron s’en sortiront. Ceux qui louvoient ou pactisent avec le diable FN sont promis à disparaître comme NDA qui a signé son arrêt de mort. Idem des élus LR du sud dont le discours ambigu finira par les tuer au profit du FN. Les masques tombent, la droite n’a jamais en 22 ans voulu réformer la France par son manque de libéralisme, c’est à un jeune centriste de faire le job dans un contexte a priori effrayant d’hostilité. Tant qu’il ira dans le bon sens je le soutiendrai en me délectant de l’obscurantisme de la droite.

 

Publicités

A propos Duff

Ingénieur consterné par le monde dans lequel il vit...
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Jubilatoire! Les masques tombent les uns après les autres!

  1. Stephane dit :

    Il n’ y a pas que Sapir, Charles Gave aussi est critique vis à vis de l’ €.
    Votre pronostique pour les législatives ne tient pas du tout compte du gouvernement ( provisoire) que Manu va composer avant les législatives. S’ il prend des têtes neuves sans renvoyer l’ ascenseur à tous ses soutiens, je vous conseille de ne pas trop miser.
    Et je trouve que votre article reflète le côté shooté des fan de Manu.

    • Duff dit :

      On verra… Une chose est certaine, Charles Gave est libéral et cherche dans l’histoire des Lumières et du XIXème siècle ses références, Sapir à Cuba ou chez Chavez.

  2. François Carmignola dit :

    « Un jeune centriste » va faire le job, soutenu, c’est un signe, par les LR que vous conspuez. Son maitre mot est l’opposition mondialisme/nationalisme et vous le soutenez car vous croyez qu’il va réformer la France… 2 contradictions dans les termes, l’esprit et le bon sens, ça fait beaucoup. Je crois que le cannabis fait son oeuvre aussi chez les trentenaires, l’odeur vient jusqu’ici…

    Il n’y a plus de gaullisme pour l’instant, et on verra le résultat des législatives. Mon vote s’arrête ici, j’habite dans un arrondissement de Paris assez gentrifié pour que mon vote FN puisse s’enraciner sans conséquences. Je croirai maintenant aux sondages, et fait donc partie des 40% (peut être 45%) de vos compatriotes qui méprisent et haïssent vos opinions. Votre personne me reste sympathique, toutefois. Il faut absolument foutre tout ça en l’air.

    • Duff dit :

      Si vous trouviez que ce que je pense était le fruit du ravage de la drogue alors à votre place je ne serais pas venu poster une vingtaine de commentaires en quelques jours.

      • François Carmignola dit :

        Vous m’avez servi de défouloir, en quelquesorte, et vous en remercie: je ne voulais que vous piquer. Votre double contradiction reste patente au demeurant, d’où l’explication proposée. Alors: la droite, elle vote socialiste contre ses intérêts, comme vous, ou bien elle est ni droite ni gauche contre votre point de vue ?
        Une suggestion: dans un guerre terrible celui que vous avez soutenu a perdu face à ses adversaires par ailleurs ennemis, et vous soutenez le vainqueur. Vous êtes un peureux sidéré et vous vous lancez dans le n’importe quoi. Relisez vous.

      • Duff dit :

        Nope François. Mes idées anti UE normatives et € n’étaient prises en compte par personne et franchement je me suis toujours situé entre Fillon et Macron. C’est plus la volonté de rompre avec le socialisme et les affaires étrangères qui m’ont poussé à soutenir Fillon. Dans la mesure ou la droite est incapable de rompre avec le socialisme, il ne reste que le régalien où Macron est très faible. Mais se prostituer à la Russie poutinienne, et défendre avec populisme un socialisme archaïque comme MLP c’est impossible pour moi.

  3. François Carmignola dit :

    J’oubliais de vous dire quelquechose.
    Les LR, ex UMP, ex RPR + UDF ont toujours été un large mouvement composite, qu’on nomme « la droite » et qui fut toujours divisé suivant toutes les variantes du carré de Nolan. Voué à diriger le pays et à en exprimer toutes les nuances, il fut déstabilisé par une tentative de le diriger « au centre ». C’est le drame de la lutte Giscard Chirac, Chirac, après l' »avertissement » de 2002 continua la tentative, ce qui aggrava le mal. Car le centre est toujours « social » c’est à dire indulgent et donc aussi avec les « pauvres », ce qui le conduit à ne pas vouloir toucher à l’assistance et aux dépenses publiques. C’est pour cela que le libéralisme « sociétal » est toujours tinté de socialisme et d’étatisme, pour la bonne raison. Macron est l’un d’entre eux.
    Pour réformer, il faut être cruel, et se foutre de la pauvreté, tant qu’on mène du moins les actions pour la réduire vraiment.
    Cette cruauté viendra, mais plus tard, sous l’égide de puissances étrangères, ou pire d’organismes internationaux. Que les abrutis de « souverainistes » qui ont fait manqué l’élection de Fillon à 1% près aillent au diable. Et je vais voter pour eux pour me venger !

    • Duff dit :

      La France ressemble de plus en plus au RU des années 70 mais le président français aura beaucoup plus de marges de manœuvre que n’en avait Lady Thatcher. On n’est pas dans le TINA. Couper les vivres des banlieues paupérisées c’est déclencher une guerre civile, composante qui n’existait pas au RU en 1979 (moins vrai aujourd’hui). Donc je comprends fort bien qu’un libéral français voulant réformer le pays se soucie de la dimension sociale, si vous écoutez Madelin sur BFM Business le dit très justement et c’est pourquoi l’approche purement comptable et rude de Fillon le gênait.Moi aussi mais n’étant pas concerné par les efforts à faire, j’ai occulté cette dimension.

      • François Carmignola dit :

        Vous avez manqué mon point: se soucier de la « dimension sociale » est dans les faits, ne PAS faire ce qu’il faut. Pas de réduction suffisante des dépenses publiques, et donc pas de réduction suffisante des charges des entreprises, en tout cas même pas à la hauteur de ce que pratiquent avec succès nos voisins et que nous allons prétendre (l’Europe ! L’Europe!) imiter… Et donc, car il y un donc, maintien du chômage à un niveau élevé, et donc, abandon, « dimension sociale » oblige, de toute mesure d’économies sur les dépenses publiques, seul moyen de donner à manger aux pauvres…

        Fillon aurait bien sur fait moins que ce qu’il annonçait, mais ce sera le cas de Macron aussi: il ne fera donc rien. Sous la pression extérieure, il tentera de mentir et de nous faire du El Khomeri, avec une chambre ingouvernable: il pourra donc se réclamer de la démocratie pour ne rien faire encore plus. La France sort de l’histoire bientôt. De toutes façons c’est plié depuis longtemps, il fallait être bien couillon pour espérer un sursaut. Quand je pense que je l’ai cru possible en 95 et 2007… Enclenché en 2000, le déclin mortifère va donc se poursuivre, il faut donc maintenant tout faire sauter. Heureusement il y a la haine ! Mort aux cons !

  4. zelectron dit :

    Tout le monde sait que bon nombre d’électeurs iront la mort dans l’âme « à l’insu de leur plein gré » voter pour l’un ou l’autre des candidats sans être persuadé de faire le bon choix compte tenu des programmes de gouvernement proposés.
    Devant cette grave incertitude, il semblerait sage de prendre un peu de recul, malheureusement nous n’en avons pas le temps..
    Les professions de foi des 11 nous ont montré une montagne de contradictions telles que, bien malins ceux qui ont pu tirer de l’écheveau un fil d’Ariane aboutissant à une construction solide.
    D’hypothèses en diagnostiques plus ou moins sûrs, de digressions en charabia incompréhensible, nous avons été assailli par une cacophonie indigne de notre démocratie : les anathèmes ont plut, les imprécations ont jaillit, il y a eu même des vociférations . . . tout cela montre les raisonnements spécieux, les légers troubles cognitifs bref la valeur artificiellement montée en épingle des candidats.
    Dans ces conditions, il n’est pas souhaitable que la Présidence de la République soit occupée par des personnes de si faibles qualités, et donc l’élection pourrait se faire en faveur (si l’on peut dire) de la meilleure possibilité d’élimination et donc rebattre les cartes ce sera permettre de voter pour une assemblée nationale opposée au vainqueur . . .
    j’ai essayé au moins de trouver une solution en formulant le souhait qu’aucun des hommes politiques ayant eu un mandat de député ou de sénateur ne se représente afin de renouveler nos instances !

    • Duff dit :

      On va vers une crise de régime tant les institutions de la Vème étaient vérolées dès le départ et que les changements constitutionnels l’ont dégradée ensuite. Je préfère que ce soit sous un républicain plutôt que sous l’autorité d’un parti aussi dirigiste et étatique.

      • floriska dit :

        Un républicain qui lèche les babouches des frères musulmans . Pouah, comme républicain , on repassera. Le marquis poudré comme l’appelle le microcosme parisien fera autant de dégâts voire plus que son mentor.

      • floriska dit :

        N’étant plus inscrite sur les listes électorales, je n’ai à pas critiquer votre vote mais je crains que vous ne fassiez fausse route avec Macrotte. Seriez vous mougeon, voter comme un mouton et se faire avoir comme un pigeon ? Ne pas voter reste pour moi, ma seule liberté dans ce pays cramoisi.

      • Duff dit :

        @floriska Macron ne peut pas être pire que MLP primo, secondo ce sont les législatives qui régleront le sort des barbus. Vous mélangez manifestement tout.

      • floriska dit :

        Je ne sais pas s’il peut être pire que MLP, en tout cas il peut être pire que hollande. Allez voter pour une marionnette si vous voulez.

  5. zelectron dit :

    La constitution n’est pas en faute, ce sont les hommes politiques qui sont faillibles

  6. François Carmignola dit :

    https://planetes360.fr/france-game-over/
    Le constat qui s’impose…

  7. zelectron dit :

    Présidentielle ratée, hypothèse :
    quelque soit la sympathie ou l’antipathie
    qu’on puisse nourrir à l’encontre du FN …
    1) MLP gagne avec epsilon de plus que EM
    2) grève générale et manifestation monstre
    (du jamais vu : 10 000 véhicules incendiés,
    886 blessés dont 171 forces de l’ordre
    et 9 avec pronostic réservé)
    3) MLP démissionne
    4 ) nouvelles élections et le pouvoir
    reste aux mains des socialo-islamistes . . .
    ou bien Marine Le Pen est intelligente
    et elle démissionne le soir même des résultats
    pour éviter les « troubles »,
    le pouvoir reste donc toujours aux mains
    des fossoyeurs de la France
    annexe : Macron est remercié, son rôle est
    terminé, il retourne à ses arnaques bancaires…

    • Duff dit :

      No way, ni l’un ni l’autre ne sont taillés pour lâcher le pouvoir une fois élus.

      Macron c’est la perpétuation du mandat Hollande avec un peu plus de bidouilles économiques et là il sera indispensable de lui coller des fillonistes dans les basques.
      MLP c’est le crash éco immédiat. Beaucoup de gens disent que si c’est elle qui passe alors elle n’a pas de majorité. Elle l’aura mais en attrapant la crème de la crème LR pour compléter : anti-américanisme, souverainisme antilibéral, clientélisme de droite, autoritaires sur la sécurité, bref, de la merde.

      Je maintiens que désormais la moins mauvaise solution c’est un Macron tenu par une assemblée nationale capable de refuser ses réformes économiques les plus fumeuses et qui exigera plus de réductions dans la dépense publique.

      La config est tellement inédite et impossible à prévoir qu’il se pourrait bien que LR ait son mot à dire: après l’élection d’Hollande c’était plié, démotivation, majorité PS. Là, qui peut croire ça ne serait-ce que la sociologie du vote? Surtout après le vol du premier tour, si ces cons de LR restent unis et intransigeants (c’est là que le bas blesse…) alors ils pourront avoir leur mot à dire…

      On verra. Une mauvaise compo du gouvernement provisoire d’EM peut remobiliser la droite aussi… Trop de possibilités mais rien de foutu, bien au contraire.

      cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s